La vice-présidente du MoDem et fondatrice du mouvement écologiste Cap21 publie un recueil de chroniques téléchargeable gratuitement sur Internet. Un choix conforme, selon l'auteur, à son opposition à la loi Hadopi.

La députée européen Corinne Lepage, présidente du parti écologiste Cap21 et vice-présidente du Mouvement Démocrate (MoDem) a publié un livre dont elle dit qu’il « constitue une première« . L’ancienne ministre de l’écologie dit en effet que c’est « la première fois qu’un politique publie gratuitement par téléchargement et par la voie de l’édition Internet un ouvrage« . Ce qui n’est pas tout à fait vrai (formule délicate pour dire que c’est totalement faux) puisqu’au moins Nicolas Dupont-Aignan l’a précédé dans ce choix, d’ailleurs payant pour le candidat gaulliste à la présidentielle.

Corinne Lepage explique en préambule que « vivement opposée à HADOPI et au contrôle politique d’internet, favorable à la  » mue du politique « , j’ai souhaité publier ce livre de telle manière qu’il puisse utiliser le vecteur d’internet et être en accès gratuit à tous ceux qui voudraient le télécharger (en l’imprimant ou non), mais également qu’il soit accessible sous la forme d’un livre, fabriqué à partir d’un logiciel libre et achetable sur le net« .

Ce choix, ajoute-t-elle, doit permettre « en particulier en période de crise, à tous ceux qui le souhaiteraient, d’accéder gratuitement au livre, tout en permettant à ceux qui le veulent et le peuvent d’acheter le livre« . Il est d’autant plus justifié, concède l’auteur, qu’il constitue un recueil de chroniques déjà accessibles gratuitement par ailleurs. La publication en ligne doit aussi permettre « un réel échange entre nous« , notamment grâce à un site créé spécialement.

Le livre lui-même rassemble des chroniques qu’elle a publié entre 2007 et 2009, dont certaines « peuvent apparaître comme prémonitoires soit dans les analyses, soit dans les solutions qui sont proposées« . « La relecture de ces chroniques qui peut être ou non chronologique souligne qu’il n’existe aucune fatalité aux crises mais qu’elles sont le résultat de choix délibérés. Dès lors, d’autres choix peuvent être faits pour l’avenir« , explique l’auteur.

Dans l’une des chroniques de Corinne Lepage, publiée en mars 2009, elle estimait que « le vote de la loi Hadopi, à laquelle l’immense majorité de nos concitoyens ne comprennent rien, ne vise à rien d’autre qu’à restreindre l’immense espace de liberté qu’est internet, en réalité dernier espace qui reste au citoyen, en dehors de la manifestation. En effet, la loi création et internet va conduire à faire évoluer un réseau neutre et universel vers une forme d ‘intranet avec une offre opérateur- producteur, en opposition avec la liberté. La riposte graduée, qui vise à sanctionner les internautes téléchargeant  » illégalement », votée en urgence avant que le
Parlement européen ne l’interdise, témoigne une fois encore d’une exception française en matière de liberté
« .

Il est fait mention de nombreuses fois du projet de loi Hadopi dans le livre de Corinne Lepage, souvent en relation avec le projet de loi Loppsi (ou Lopsi 2) et le fichier Herisson.

Exprimons toutefois un regret. Le choix de la gratuité d’accès au livre est judicieux, mais pas complet. Gratuité ne vaut pas liberté. Contrairement à Nicolas Dupont-Aignan, Corinne Lepage n’a pas fait le choix d’une licence libre, Creative Commons ou autre, qui aurait autorisé les lecteurs à distribuer eux-même l’ouvrage sur Internet. Il n’est question ici que d’autoriser le téléchargement sur le site de l’éditeur, Lulu. La page du livre indique d’ailleurs clairement « © 2009 CORINNE LEPAGE » dans la mention « copyright », accompagné d’un lien vers la loi américaine de protection du droit d’auteur (Lulu est un site américain).

L’auteur elle-même ne fait d’ailleurs référence dans son préambule qu’à la possibilité d’accéder gratuitement au livre, jamais à celle de le redistribuer librement. Un choix délibéré ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés