Toujours à la recherche de nouvelles sources de revenus, Google a annoncé avoir signé un accord avec Time Warner pour diffuser des extraits de séries, de films et d'émissions TV sur YouTube. L'objectif est de proposer un contenu original sur YouTube, surtout connu pour les vidéos amateurs, mais aussi de monétiser ces vidéos grâce à la publicité.

Le géant de la vidéo en ligne YouTube a annoncé hier avoir conclu un partenariat important avec Time Warner. Selon les termes de cet accord, le site de streaming vidéo pour diffuser des extraits de séries, de films et de journaux télévisés, sans risque de s’attirer les foudres du conglomérat. En revanche, seuls les utilisateurs situés aux États-Unis pourront profiter de ce partenariat.

Parmi les émissions proposées, le choix ira des journaux de CNN en passant par des séries comme Gossip Girl, des dessins animés de la chaîne pour enfants Cartoon Network ou encore des vidéos de talk-shows, comme The Ellen DeGeneres Show.

Si les revenus publicitaires seront bien entendus partagés entre Google et Time Warner, dans une proportion non précisée, cet accord est l’occasion pour la firme de Mountain View de trouver une nouvelle source de revenus pour son site de vidéo en streaming, achetés pour 1,65 milliards de dollars il y a trois ans, et toujours à la recherche d’un équilibre financier.

« En travaillant avec YouTube, nous espérons améliorer notre capacité à monétiser ces contenus de format court grâce à des initiatives marketing innovantes » a ainsi confirmé Time Warner. Pour Google, c’est l’espoir de « pouvoir capitaliser sur cet accord et nouer un partenariat productif et de long terme » qui a motivé la signature de cette association. C’est aussi l’occasion d’élargir le catalogue du site, puisque YouTube s’était surtout fait connaitre grâce aux vidéos amateurs que les membres envoyaient.

Malgré tout, deux ombres persistent au tableau que nous peignent Google et Time Warner. D’une part, les contenus proposés ne seront que de brefs extraits de films ou de série, où la publicité devrait être fortement présente pour « doper les recettes du groupe et donner une assise à ses contenus« . De l’autre, ces extraits sont réservés uniquement aux résidents américains, ce qui privera les internautes du monde entier de contenus différents. D’autant qu’il ne s’agit là que d’extraits.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés