Le site d'hébergement vidéo a récemment mis en place un bandeau d'avertissement pour annoncer la fin prochaine du support d'Internet Explorer 6. YouTube invite les internautes à changer de navigateur en optant pour une solution plus récente et plus performante.

La sixième version d’Internet Explorer n’en continue plus de chuter. Huit ans après son arrivée sur le marché des navigateurs, Internet Explorer 6 n’a décidément plus le vent en poupe. Détesté par de nombreux développeurs web pour son archaïsme, IE6 a récemment fait l’objet d’une campagne incitant les internautes à choisir un navigateur plus récent, plus respectueux des standards web et surtout mieux protégé.

Si ces différentes actions ont permis d’abaisser substantiellement les parts de marché d’IE6, sa disparition n’est toutefois pas assez rapide pour certains, comme YouTube. Le très populaire site web spécialisé dans l’hébergement vidéo, 5e site le plus visité au monde, a récemment mis en place un message d’avertissement à destination des utilisateurs de ce navigateur. Dans ce bandeau visible en page d’accueil, le site explique qu’il va bientôt abandonner le support d’Internet Explorer 6 et invite les internautes à se mettre à jour en utilisant un logiciel plus moderne.

Or, YouTube appartenant à Google depuis maintenant trois ans, nous aurions pu nous attendre à une mise en avant du navigateur maison : Google Chrome. Finalement il n’en est rien, l’entreprise ayant opté pour une relative neutralité en proposant trois solutions : Google Chrome bien sûr, mais également Internet Explorer 8 et Mozilla Firefox 3.5. Si Google propose des navigateurs en phase avec le développement actuel, nous ne pouvons que nous étonner de l’absence notable d’Opera et de Safari.

Toutefois, rappelons que sur ces trois propositions, l’une appartient à Google et l’autre, Firefox, est soutenue financièrement par l’entreprise. Un accord est d’ailleurs en vigueur jusqu’en 2011 et les sommes versées par Google représentent jusqu’à 80 % du chiffre d’affaires de la fondation Mozilla. Enfin, Internet Explorer étant encore utilisé par une très grande majorité d’internautes, il aurait été difficile pour YouTube de faire l’impasse sur le navigateur de Microsoft, même s’il concentre beaucoup de critiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés