Un responsable du ministère de l'Industrie et de la Technologie de l'Information a indiqué que le le logiciel anti-porno n'est que repoussé à une date indéterminée et qu'il sera à un moment ou à un autre déployé sur les nouveaux ordinateurs chinois.

Mise à jour : le ministre chinois de l’Industrie et des Technologies de l’Information, Li Yizhing, a clarifié la position chinoise sur le logiciel anti-porno Green Dam Youth Escort.

Le gouvernement ne devrait plus forcer les constructeurs à installer ce filtre sur tous les PC vendus sur le continent.

Si les particuliers n’auront plus l’obligation de naviguer sur Internet avec,
les lieux publics comme les cybercafés seront tout de même concernés par Green Dam.

Il y a quelques jours, nous vous rapportions les appels du gouvernement américain et de la Commission européenne demandant instamment à la Chine de ne pas mettre en place son logiciel de filtrage « Green Dam » (barrage vert). Selon les officiels occidentaux, ce logiciel, sous couvert de lutter contre la pornographie et les déviances d’Internet, va engendrer des dommages collatéraux importants sur la Toile chinoise.

En effet, certains utilisateurs ont remarqué que le logiciel bloquait des sites de discussions de communautés homosexuelles, qu’il confondait les images de porc avec les corps nus d’hommes et de femmes et qu’il bannissait toute mention faisant référence au mouvement Falun Gong, un groupe spirituel chinois fort de plus de 70 millions d’adhérents subissant une répression constante de la part des autorités chinoises depuis 1999. Le logiciel aurait même fait planter des logiciels de traitement de texte lorsqu’une expression « Falun Gong » est saisie.

Alors que le logiciel aurait dû être déployé ce 1er juillet avec l’entrée en vigueur de cette mesure controversée, un responsable du ministère de l’Industrie et de la Technologie de l’Information a rappelé que « le gouvernement va certainement maintenir sa directive sur Barrage Vert. C’est juste une question de temps« . Ainsi, ce n’est donc pas une suspension du projet, mais un simple report à une date encore indéterminée.

Selon ce responsable, certains fabricants ont encore besoin d’un délai supplémentaire pour préparer les nouvelles machines qui accueilleront le « Barrage Vert d’escorte de la jeunesse ». En effet, rappelons le logiciel devait être installé sur toutes les nouvelles machines, avec comme objectif premier de protéger la jeunesse chinoise contre certains contenus « inadaptés ».

Malgré la volonté du gouvernement chinois de poursuivre son objectif avec Green Dam, ces différents reports et les multiples protestations de la société civile contre la trop grande rigidité du logiciel antiporno sont le signe que l’opinion publique est de plus en plus concernée et n’hésite pas à se saisir – toutes proportions gardées – de ces sujets.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés