Où comment mettre de l’huile sur le feu. Warner Music a semble-t-il trouvé judicieux de demander le retrait d’une vidéo publiée sur YouTube par le professeur de droit Lawrence Lessig. Il s’agissait d’une conférence donnée le 24 mars dernier par l’inventeur des licences Creative Commons à San Diego, en Californie.

Dans cette présentation de 45 minutes que l’on vous conseille de regarder si votre niveau d’anglais le permet, Lawrence Lessig explique avec talent les raisons qui doivent selon lui pousser le législateur à modifier les règles du droit d’auteur, pour permettre à la société de sortir de la culture « lecture-seule » imposée par la technologie et les médias du 20ème siècle, et entrer à nouveau dans une culture « lecture-écriture », adaptée aux technologies d’aujourd’hui. Pour illustrer son propos, il diffuse plusieurs courts extraits de remixs dont Warner Music détient sans doute une partie des droits.

Mais la maison de disques, par volonté de censurer le discours de son opposant ou par simple maladresse commise par un cabinet d’avocats trop zélé, a obtenu que la conférence soit retirée de YouTube. 45 minutes de conférence retirées pour l’utilisation de quelques extraits vidéo et sonores destinées à utiliser son propos… Une provocation qui tombe mal contre le plus populaire et efficace des défenseurs du « fair use« .

« Si je vais me battre ? Bien sûr !« , prévient Lessig sur Twitter. En attendant, il a remis sa présentation, sur Blip.tv, sous licence CC by :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés