Pressée d'effacer son échec contre Verizon où un juge a déclaré illégal le fait de demander l'identité d'abonnés supposés pirates aux fournisseurs d'accès, l'Association Américaine de l'Industrie du Disque (RIAA) a lancé ce mercredi 532 nouvelles plaintes. Cette fois, les actions sont portées "contre X".

« Notre campagne contre les partageurs de fichiers illégaux ne manque pas une seule note. Le message contre les partageurs de fichiers illégaux devrait toujours être aussi clair« , déclare ainsi le président de l’association, Cary Sherman.

Puisqu’ils ne peuvent plus nommer directement les délinquants, la RIAA a fourni au tribunal une liste de 532 adresses IP. Charge à la cour d’ordonner la découverte de l’identité des pirates suspectés d’avoir partagé plus de 800 fichiers MP3. Moins de travail pour la RIAA donc, qui se paye le luxe d’engager l’action la plus massive de son histoire, mais beaucoup plus pour les juges. La RIAA prend donc le risque de fâcher la Cour et de voir ces affaires classées sans suite, pour défaut d’opportunité.

Quitte ou double ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés