Pour justifier la loi Création et Internet qui doit mettre en place la riposte graduée contre le piratage, la ministre de la Culture Christine Albanel avait mis en avant l’impact du téléchargement illégal sur les entrées en salle. De façon un peu curieuse, elle avait choisi de prendre l’exemple du plus grand succès cinématographique de toute l’histoire du cinéma français, Bienvenue chez les Ch’tis. Mais malgré son piratage massif, malgré une chronologie des médias qui a rendu sa commercialisation très tardive par rapport aux téléchargements gratuits, et malgré la crise économique défavorable à la vente de DVD et de produits culturels en général, le film est très bien parti pour établir le nouveau record historique des ventes de vidéos en France.

En reprenant la prose du lobby du cinéma, Christine Albanel avait assuré devant les sénateurs que le film de Dany Boon aurait « sans doute dépassé les 20 millions d’entrées depuis longtemps sans le téléchargement illégal« . Il est vrai que le film a été diffusé sur les réseaux P2P moins d’une semaine après sa sortie en salle, six mois avant sa sortie en DVD. D’après les chiffres de l’Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle, les Ch’tis était de loin le film francophone le plus piraté au début de l’année. De quoi plomber sa fréquentation en salles. Mais s’il n’a pas battu le record d’entrées en salle de Titanic, il en est arrivé très près. Le film de James Cameron avait placé la barre à un peu plus de 20,7 millions d’entrées ; les Ch’tis sont arrivés à 20,4 millions d’entrées.

Les producteurs avaient alors expliqué au législateur que le problème n’était pas tant le nombre d’entrées en salle que le nombre de DVD vendus. Dans le cinéma moderne, les recettes se font en effet davantage sur les exploitations postérieures à la diffusion en salles que sur les ventes des billets de cinéma. On nous promettait donc que toute l’économie du cinéma serait mise à mal par le piratage, qui allait tuer les ventes des DVD des Ch’tis et donc pénaliser la production de nouveaux films. Et pourtant.

Alors qu’il a été vu par un tiers de la population française, alors qu’il a été massivement piraté sur les disques durs et les DVD vierges des Français, alors que le contexte économique est extrêmement défavorable aux ventes de vidéos, les DVD de Bienvenue chez les Ch’tis se sont déjà écoulés à plus de 2 millions d’exemplaires. Le premier million avait été franchi le 30 octobre. Selon toutes probabilités, le film comique devrait battre le film tragique à plate couture. Le DVD de Titanic s’est vendu à 2,8 millions d’exemplaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés