Le rythme de la justice n’arrive pas à suivre le rythme de l’économie. L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé qu’elle renonçait au recours qu’elle avait porté en juillet devant le Conseil d’Etat contre l’acquisition de Neuf Cegetel par SFR. « Face à l’évolution très rapide de la fusion, nous nous sommes rendus compte que cette procédure n’allait pas faire changer les choses. De ce fait, nous allons l’interrompre« , a expliqué à l’AFP Charlotte Dekeyser, juriste de l’association. De fait, la fusion entre les deux filiales du groupe Vivendi a été opérée sans douleur cet été, et est devenue officielle la semaine dernière.

Néanmois l’UFC craint toujours que la concentration du marché des télécoms, autorisée par Bercy, ne soit défavorable au consommateur faute de concurrence suffisante entre les acteurs. Un mal déjà ressenti dans la téléphonie mobile. « Nous allons bien sûr rester en veille sur toutes les pratiques qui pourraient être mises en place par ce groupe qui a désormais une position dominante sur de nombreux marchés« , a ainsi assuré l’association.

Au delà du tarif des télécommunications, la concentration du marché aux mains de groupes détenant des intérêts dans l’édition et la vente de contenus fait peser des risques, à terme, sur la neutralité du réseau, comme le montre la création du lobby Arts+Labs aux Etats-Unis. En France, le marché de l’ADSL est désormais coupé en trois parts, entre Vivendi (Canal+, SFR, Activision/Blizzard,…), France Télécom (Orange, Orange Sports, Orange Cinéma Series,…) et Free, qui reste le seul opérateur exclusivement dédié à la vente de tuyaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés