Trois ans après le coup de filet à son encontre, l’affaire EliteTorrents n’est toujours pas close. La MPAA, le lobby des studios de cinéma, a enregistré la semaine dernière une nouvelle victoire à l’encontre de l’un des hommes clés de ce qui fut, à l’époque, l’un des principaux sites de liens BitTorrent sur Internet. EliteTorrents.org s’était notamment fait une réputation en étant le premier à diffuser une version piratée du film Star Wars III : Revenge of the Sith.

Agé de 26 ans, Daniel Dove a été reconnu coupable par un jury populaire de contrefaçon et de collusion frauduleuse. Il risque désormais jusqu’à 10 ans d’emprisonnement, sa peine devant être fixé le 9 septembre 2008.

Le jeune homme, qui avait refusé de plaider coupable, a été accusé d’avoir mis sur pied toute une organisation pour faciliter l’upload de films par BitTorrent. Le Département de la Justice a présenté au jury des preuves selon lesquelles Dove avait recruté une équipe de bénévoles qui étaient chargés de distribuer massivement les films sur le réseau P2P. Daniel Dove mettait à leur disposition les nouveaux films à uploader grâce à un serveur privé. L’accusation a également produit un grand nombre d’œuvres et de logiciels piratés qui étaient mis à disposition des internautes sur Elitetorrents.

L’homme est le seul de l’équipe à ne pas avoir plaidé coupable. Deux autres membres, Scott McCausland et Grant Stanley, ont déjà été jugés et condamnés chacun à cinq mois d’emprisonnement. McCausland, en guise de peine complémentaire improbable, a même été contraint d’installer Windows plutôt que Linux pour pouvoir mettre en place les systèmes de filtrage qui lui ont été imposés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés