Google a l'attention d'accroître considérablement ses effectifs dans l'Hexagone en recrutant pas moins de 300 personnes d'ici 2018.

Sébastien Missoffe, directeur de Google France, a affirmé, ce mardi 10 octobre, les ambitions nationales de l’entreprise. Dans un entretien aux Echos, il a notamment annoncé sa volonté de renforcer les effectifs de la firme de Moutain View dans l’Hexagone.

Passant de 700 à 1 000 personnes travaillant pour Mountain View sur le sol français, Google traduit une expansion nette de sa filiale française. En outre, les bureaux du géant devraient également doubler, passant de 10 000 à 20 000 mètres carrés parisiens. Notant le retard français en matière de numérique, M. Missoffe y voit l’opportunité d’une croissance.

La question fâcheuse du fisc

Interrogé sur ses liens avec les pouvoirs publics, le dirigeant a pris soin de mentionner une « envie commune de faire avancer la France  » en se gardant d’évoquer les différends entre l’entreprise et le fisc français. Les Échos ont toutefois abordé le sujet, amenant le directeur français à expliquer qu’à ses yeux « le débat n’est pas ‘est-ce que nous payons’, mais ‘où payons-nous’  ».

L’extension du géant en France accompagne le développement de la croissance de YouTube, mais également le début de la commercialisation des produits Google comme le Home qui fait ses premiers pas dans nos contrées. Sur ce marché moins dynamique que l’Allemagne et le Royaume-Uni, Mountain View se réserve tout de même d’y commercialiser certains produits et semble circonscrire son développement à des services déjà largement adoptés.

Google Home

L’arrivée récente de Sébastien Missoffe à la tête de Google France pourrait renforcer le rôle de cette filiale longtemps négligée par Mountain View. L’homme a passé près de 10 ans en Californie et a dirigé des équipes sur des projets éminents comme YouTube.

C’est la première fois qu’un cadre exécutif de Google prend les rênes du territoire français.

Partager sur les réseaux sociaux