Selon l'administration californienne, le géant Oracle s'apprête à licencier 1 008 employés d'ici à la fin octobre.

Ce sont l’ensemble des bureaux d’Oracle à Santa Clara qui seront vidés le 31 octobre prochain selon le bureau du travail de Californie. Le géant de l’informatique aurait en effet enregistré un très large plan social auprès de l’administration le 1er septembre dernier. Selon le bureau, 1 008 emplois sont concernés.

Sun Microsystem à Santa Clara, 2006 / CC. Jayliao

Solaris en bout de course

Il est important de noter que ce bâtiment historique de la vallée abritait autrefois Sun Microsystem, racheté en 2009 par Oracle. Certains observateurs voient là un signe de nouvelles coupes dans les équipes de Sun et surtout un abandon progressif des produits de l’ancien éditeur, dont Solaris et du hardware.

Oracle

Depuis l’annonce de son plan social, Oracle a détaillé de nouvelles pistes de développements pour Solaris.next, véritable arlésienne. Attendue pour la fin 2017, la prochaine version du système d’exploitation Unix a été repoussée pour 2018.

Le Register, qui suit de très près ce plan de licenciement, se montre particulièrement pessimiste quant à l’avenir de Solaris. Le départ des têtes de Sun devrait accélérer l’abandon de l’OS à moins que le système serve au prochain cloud du géant, une énième promesse vaine selon le site anglais.

Partager sur les réseaux sociaux