Rovio est de nouveau prêt à aller de l'avant grâce à un nouveau studio installé à Londres. L'entreprise finlandaise à l'origine d'Angry Birds veut sortir un MMO non affilié à sa franchise phare.

Porté par le succès de la franchise Angry Birds, déclinée en de multiples produits (film d’animation, gamme LEGO, etc…), Rovio est prêt à se diversifier. Le studio a annoncé l’ouverture d’une nouvelle antenne, sa cinquième.

Elle sera installée à Londres, un point névralgique en Europe et, surtout, un vivier de talents à même d’être recrutés pour former une équipe solide. D’ici deux ans, Rovio London entend ainsiengager une vingtaine de personnes pour travailler sur des jeux massivement multijoueur et des nouvelles licences. L’avenir de la marque Angry Birds se poursuivrait donc quant à lui à Espoo (Finlande) et Stockholm (Suède).

Nouvelle ville, nouveaux projets

Antti Viitanen, vice-président du département Studios, fait part d’une « activité en pleine croissance » : « Londres est l’endroit le plus logique à nos yeux pour fonder un nouveau studio qui rejoindra notre combinaison de développeurs internes et externes.  » Sur cette volonté d’appuyer sur le genre MMO, Mark Sorrell, le patron de Rovio, précise : « Nous croyons que les meilleures expériences sont celles partagées avec les autres.  » C’est pourquoi Rovio avait besoin d’un nouvel endroit pour se concentrer sur cette opportunité de « proposer des MMO qui sont créatifs, inclusifs et charmants. » Aussi charmants que peuvent l’être des oiseaux colorés et des cochons qui crient.

On imagine pourtant mal Rovio se passer de la puissance d’Angry Birds, en termes d’image et de popularité, pour sa future production MMO. Mais la firme doit avoir les reins suffisamment solides pour se permettre de prendre le risque. En tout cas, après des difficultés évoquées l’an dernier, l’ambition semble être revenue et on attend maintenant de découvrir ce que livrera Rovio London à l’avenir.

Partager sur les réseaux sociaux