Atlassian vient d'annoncer le rachat de Trello pour 425 millions de dollars. L'éditeur d'HipChat a désormais dans son portefeuille une solution de productivité particulièrement complète.

Si votre entreprise utilise un chat interne et qu’elle n’a pas une taille colossale, il est fort probable qu’elle fonctionne soit avec Slack, le petit jeune cool et branché, soit avec HipChat, son équivalent de l’ombre, moins cher et développé par l’australien Atlassian. Et la maison-mère d’HipChat vient de faire une très grosse prise : elle a annoncé le rachat de Trello pour 425 millions de dollars, dont 360 millions en cash. Le reste est en parts et en options.

C’est une grosse somme, mais il faut savoir que Trello est devenu en quelques années un outil de gestion de projet de référence. Il permet à une équipe de gérer des tâches et des projets de manière très fluide et sans friction. Le système de « cartes » qui se glissent et se déposent dans les différentes étapes d’un projet est perfectible, mais fonctionne extrêmement bien, notamment pour des équipes qui ne sont pas habituées à une organisation du genre. Il est, en outre, un concurrent à Jira, autre logiciel développé par Atlassian.

HipChat et Trello, cela fait donc une solution de productivité sur toute la chaîne dans la besace d’Atlassian. On peut espérer dans les mois à venir une intégration encore plus poussée de Trello dans HipChat — en espérant que le géant n’abandonne pas complètement les intégrations chez la concurrence.

Pour la petite histoire, toutes les rédactions d’Humanoid, Numerama incluse, travaillent avec le duo HipChat / Trello pour organiser leur travail. C’est un changement que nous avons appliqué récemment, emprunté à nos équipes techniques et commerciales et qui nous permet de fluidifier énormément notre planning. Sauf quand HipChat plante. Et HipChat, plante malheureusement trop souvent : une habitude qu’on espère ne pas retrouver dans les prochaines versions de Trello…

Partager sur les réseaux sociaux