La joint-venture de Foxconn et sharp construira en Chine une usine gigantesque d'un coût de 8,8 milliards de dollars. Néanmoins, des concurrents ont déjà adopté la même stratégie.

La joint-venture de Foxconn et de Sharp a signé un accord pour construire un conglomérat industriel Gen-10.5 — c’est à dire une usine spécialisée dans la production d’écrans LCD — d’un coût de 8,8 milliards de dollars en Chine. La réalisation du projet a été rendue officielle à Guangzhou vendredi dernier, en disant que l’usine sera complétée en 2019 et pourra réaliser un chiffre d’affaires, basé sur les commandes, d’environ 92 milliards de yuan par an, soit plus de 13,2 milliards de dollars.

Le conglomérat industriel visera à satisfaire la demande croissante en télévisions et en écrans informatiques sur le marché asiatique.

L’entreprise vendra 436 000 actions à un prix total de 17,1 milliards de yuan — soit presque 2,5 milliards de dollars — à une société d’investissement, dont le président de Foxconn, Terry Gou, est propriétaire. Ce dernier obtiendra 53 % d’intérêts commerciaux, en diminuant les intérêts de Sharp de 40 % à 26 %. En effet, Foxconn est en train de tirer parti de cette opération pour une acquisition progressive de Sharp.

foxconn-usine.png

Cependant, plusieurs concurrents ont déjà adopté la même stratégie. Par exemple, le plus grand producteur d’écrans LCD de Chine, le BOE Technology Group, a commencé à construire une usine Gen-10.5 à Henfei décembre dernier, qui débutera ses opérations en 2018.

Dans le même temps, la China Optoelectronics Technology Co, une filiale du conglomérat électronique chinois TCL, investira 50 milliards de yuans (plus de 7 milliards de dollars) dans la réalisation d’une usine productrice d’écrans LCD à Shenzhen.

Partager sur les réseaux sociaux