De grandes entreprises comme Google, Sony et Samsung viennent de fonder une association internationale dédiée à la réalité virtuelle. Objectif : valoriser le potentiel de cette technologie et partager les bonnes pratiques.

Google, HTC, Oculus, Samsung, Sony et Acer ont décidé de s’unir pour créer la Global VR Association (GVRA) qui vise à « libérer et maximiser le potentiel de la réalité virtuelle ». Le grand absent reste Valve, qui propose pourtant des jeux en réalité virtuelle pour le HTC Vive depuis sa plateforme SteamVR.

À défaut de détailler précisément le fonctionnement de cet organisme à but non lucratif, les constructeurs en définissent les grandes lignes dans leur communiqué de presse : « [ Nous voulons] promouvoir le développement et l’adoption responsables de la réalité virtuelle dans le monde. Les membres de l’Association élaboreront et partageront leurs meilleures pratiques, mèneront des recherches, et unifieront la communauté internationale de la VR au fil des progrès technologiques réalisés.  »

capture-gvra

Le groupe compte aussi devenir la référence consultée par les consommateurs, les législateurs et les industriels qui s’intéressent à la réalité virtuelle. Il veut montrer son apport potentiel dans différents secteurs de la vie quotidienne, qu’il s’agisse de l’éducation ou de la santé.

À terme, on espère surtout que l’association aidera à standardiser cette technologie prometteuse, qui est encore freinée par de nombreuses incompatibilités  : il est par exemple impossible de jouer à un jeu Oculus sur HTC Vive ou PS VR.

À lire sur Numerama : On a testé le mk2 VR, la salle d’arcade en réalité virtuelle du 21e siècle

Partager sur les réseaux sociaux