Glassdoor a publié son étude annuelle sur la satisfaction des employés par rapport à leur entreprise. Cette année, en France, c'est Microsoft qui remporte la palme.

L’entreprise Glassdoor vient de publier son étude annuelle sur la satisfaction des employés dans les grandes entreprises en France. L’entreprise s’est fait connaître pour un service fort intéressant qui permet aux employés, dans le monde entier, de noter leur entreprise de manière anonyme. Ainsi, il est possible de recueillir des avis a priori neutres avant de postuler à une offre d’emploi. Pour éviter tout abus, Glassdoor essaie autant que faire se peut de vérifier ses avis : une entreprise ne peut donc pas, théoriquement, forcer la main de ses employés ou se créer des milliers de comptes pour faire monter sa note.

Glassdoor a rendu ce matin ses résultats pour la France et cette année, le leader de la satisfaction des employés est une entreprise de la tech bien connue : Microsoft, qui récolte une note de 4,6/5. La branche française de l’entreprise de Redmond se place juste devant Leroy Merlin (4,3), Décathlon (4,3), Airbus Group (4,2) et Total (4,2) qui complète le Top 5. La seule autre entreprise américaine de la tech dans ce classement est IBM, qui se classe en 24e position sur 25 avec un score de 4,0.


capture-decran-2016-12-07-a-17-53-37

La méthodologie pour arriver à ce résultat est un peu complexe. Contacté, Glassdoor l’a détaillée pour nous. D’abord, il faut savoir que les notes attribuées aux entreprises diffèrent des notes que vous pouvez trouver sur Glassdoor.fr. Les raisons sont multiples :

  • Sur le site, les avis sont pris en compte depuis le lancement. Pour le Prix Meilleurs Employeurs, seuls les avis recueillis entre le 2 novembre 2015 et le 30 octobre 2016 sont pris en compte.
  • Sur le site, seuls les avis des employés en contrat permanent et les contrats en temps partiels sont pris en compte (excluant donc les contrats temporaires, les apprentis, les stagiaires et les freelances). Pour le Prix Meilleurs Employeurs, tous les types de contrats ont été pris en compte, sauf les stagiaires.
  • Sur le site, les avis pris en compte sont ceux de salariés du monde entier. Pour le Prix Meilleurs Employeurs, seuls les avis de salariés basés en France ont été pris en compte.

De même, nous nous sommes demandés pourquoi Microsoft était aussi performant quand des entreprises comme Google ou Apple n’apparaissaient même pas dans le Top 25. Il semblerait que ce soit aussi un manque lié à la méthodologie plus qu’à un désespoir réel de leurs employés : l’étude n’a pris en compte que les entreprises ayant plus de 1 000 employés sur le territoire. Or, si Microsoft emploie plus de 1 500 personnes en France, Google est dans la tranche des 600. Apple revendique 2 400 employés en France, mais il faut encore que l’entreprise ait reçu au moins 20 avis vérifiés par Glassdoor dans l’année pour entrer dans les clous — et le service est moins connu en France qu’aux États-Unis.

Ce n’est effectivement pas le cas pour Amazon, Apple, ni même pour Google d’après Glassdoor France : « Apple, Google et Amazon n’étaient pas éligibles, car ils ont reçu moins de 20 avis de salariés basés en France entre le 2 novembre 2015 et le 30 octobre 2016  », nous confirme-t-on.

Le classement ne prend en compte que les entreprises de plus de 1 000 employés

La performance de Microsoft est donc honnête vu que l’entreprise a été jugée selon des critères qui ont été communs à toutes les entreprises qui entraient dans ce cadre. Cela dit, la méthodologie choisie par Glassdoor a éliminé de facto plusieurs sociétés qui, en France, n’ont pas les mêmes effectifs que le géant de Redmond ou le même engagement sur Glassdoor que ses employés.

Partager sur les réseaux sociaux