Influenceur, métier à la mode, se révèle être plutôt payant -- à condition d'avoir travaillé suffisamment pour avoir une audience large. Voici des données sur les prix demandés aux marques pour des publications sponsorisées sur chaque réseau social.

Captiv8 est une société d’avant garde sur le secteur des influenceurs. Véritable pieuvre au cœur du réseau américain des starlettes du web, l’agence se propose de mettre influenceurs et marques en contact. Un marché que la société confie elle-même comme étant en pleine expansion : ainsi, sur Instagram, il n’y a jamais eu autant de publications sponsorisées qu’aujourd’hui.

La crise, quelle crise ?
La crise ?

Mais la plateforme photo n’est pas le seul endroit où les célébrités du net peuvent publier des contenus sponsorisés contre de l’argent. Sur chacun des réseaux sociaux les plus populaires, publier une photo de montre ou d’un jeu vidéo peut rapporter de l’argent à l’influent.

Des revenus qui sont accordés par les marques en échange d’une mise en lumière d’un produit. Et pour chaque publication, le prix fixé est en rapport avec l’importance de l’audience de l’influenceur en question. Plus il parlera à une audience large et engagée, plus il pourra réclamer des sommes exorbitantes pour une publication. Les données sont ici fournies par la société Captiv8, et présentées par The Economist.

On constate que YouTube est bien évidemment la plateforme la plus coûteuse pour une marque. Mais c’est celle qui à l’évidence permet un engagement et un contenu dynamique : la marque doit en effet participer à la production d’une vidéo ce qui est bien entendu plus coûteux qu’un tweet. Le tweet est d’ailleurs le contenu le moins lucratif pour les influents.

20161022_woc855_2

Si vous considérez l’influence comme un métier d’avenir, choisissez bien votre plateforme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés