Amazon publie ses résultats pour le deuxième trimestre. L'entreprise enregistre une hausse spectaculaire de ses bénéfices par rapport à l'an dernier.

L’heure est à la publication des résultats trimestriels dans l’industrie high tech. Après Nintendo, Facebook, Twitter ou encore Apple, c’est au tour du géant du e-commerce Amazon de donner des nouvelles de sa santé financière, avec la présentation de son bilan pour le deuxième trimestre 2016. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entreprise de Jeff Bezos n’a déçu ni les analystes ni les marchés.

Amazon vient d’annoncer un chiffre d’affaires net de 30,4 milliards de dollars pour ces trois derniers mois, en hausse de 31 % par rapport à la même période en 2015 (23,2 milliards de dollars). Une croissance qui devrait continuer pour les mois à venir, dans la mesure où la société anticipe pour le trimestre actuel un chiffre d’affaires qui sera en hausse, entre 31 et 33,5 milliards de dollars.

Des bénéfices en très forte hausse

Du côté des bénéfices nets, l’entreprise a littéralement crevé le plafond : elle a gagné 857 millions de dollars ces trois derniers mois. C’est plus de neuf fois ce qu’elle gagnait un an auparavant (92 millions de dollars). Un succès qui doit beaucoup à ses services de cloud computing (Amazon Web Services) mais aussi aux bonnes performances du côté de son programme de fidélité Prime.

Au sujet de l’opération Prime Day, la firme note « qu’en comparaison de l’édition 2015, les commandes à travers le monde ont augmenté de plus de 60 % ». De façon plus générale, l’entreprise souligne une hausse du nombre des abonnés, notamment en Inde, avec l’arrivée de Prime, ainsi que d’un certain nombre de nouveaux services pour tout le sous-continent.

Si Amazon reste surtout connu pour être un groupe spécialisé dans le commerce en ligne, force est de constater que l’origine de ses revenus se diversifie. En particulier, son outil de cloud computing connait une croissance importante depuis quelques années, passant de 1,5 milliard au premier trimestre 2015 à un peu plus de 2,8 milliards ce trimestre, faisant du secteur de l’informatique à distance un nouveau relais de croissance.

amazon

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés