HTC est au plus mal et n'a plus vraiment de secteur moteur pour redresser sa croissance.

L’heure est aux résultats financiers pour HTC et le bilan est loin d’être bon pour l’entreprise taïwanaise. La compagnie a annoncé 14,8 milliards de dollars taïwanais de chiffre d’affaires, soit 403 millions d’euros, pour une perte de 4,8 milliards de dollars taïwanais, soit 129 millions d’euros. Ce dernier chiffre est dit avant intérêts et impositions et ne prend pas en compte, par exemple, la vente de l’un de leurs bâtiments à Taoyuan pour 2,1 milliards de dollars taïwanais.

Cela dit, si nous avons besoin de mentionner qu’une entreprise est en train de vendre ses biens immobiliers pour survivre, c’est qu’elle ne va pas. Pas du tout. Et la chute du chiffre d’affaires est grave : au premier trimestre 2015, HTC avait encore un chiffre d’affaires de 41,5 milliards de dollars taïwanais, ce qui fait une chute de 74 % d’année en année. L’an passé, le premier trimestre avait été, malheureusement, le meilleur de l’année pour la firme qui avait réussi à être à l’équilibre, affichant un profit de 0,02 milliards de dollars taïwanais.

HTC-1Q16-Investor-Conference-1-930x455

Ces chiffres ne signifient qu’une chose : les ventes de smartphone qui tiraient vers le haut le CA du Taïwanais s’effondrent. Le HTC Vive qui vient de sortir n’est pas un produit conçu pour toucher une audience de masse, du moins pas tout de suite et il ne faudra pas compter sur lui pour faire repartir la machine à court terme. Et le reste ? Malheureusement, HTC n’est pas Nokia ni Huawei et n’a pas de solution de secours dans le B2B ou dans les équipements réseau. Quand il n’y a plus rien, il n’y a plus rien et ce ne sont pas les tentatives de sortir du marché du smartphone pour faire dans l’accessoire qui y changeront quelques choses.

N’enterrons pas tout de suite le Taïwanais qui a été longtemps un acteur majeur de l’industrie de la téléphonie intelligente, mais il se pourrait bien que 2016 soit l’une des dernières années où on verra cette entreprise sous sa forme actuelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés