Les analystes de Gartner nous livrent les chiffres de vente des smartphones pour le quatrième semestre de 2015 : la croissance des ventes stagne et retrouve son niveau de 2008.

Si la vente de smartphones demeure une activité très rentable, un plafond de verre semble se dessiner pour la croissance globales du marché. Le dernier trimestre de 2015 confirme cette tendance d’une croissance trouvant un rythme de croisière. Le marché du smartphone a connu la même croissance en 2015 qu’en 2008, époque préhistorique où le smartphone était encore cher et où votre grand-mère n’en avait pas.

screen-shot-2016-02-18-at-11-38-08-am

On observe donc une faible hausse des unités vendues par rapport au même semestre l’année dernière. Ont été vendues seulement 35 775 unités de plus, soit une croissance de 9,7 % en une année.

L’évolution du marché des OS remet en avant l’inéluctable hégémonie d’Android qui est le seul système qui enregistre une progression cette année. Progression que paye iOS, Windows et Blackberry. Android, qui en 2017 fêtera ses 10 ans, parvient lentement mais surement à dessiner sa place dominante sur le marché ; on peut déjà parler pour 2015 d’une situation sur smartphones comparable à ce qu’ont pu connaître les PC pendant la grande époque de Microsoft.

qui sont les vainqueurs et les perdants ?

La seule marque qui a véritablement porté une progression sur le marché est le chinois Huawei, dont la progression sur ces trois dernières années a de quoi faire pâlir son voisin coréen Samsung. Faut-il s’attendre à voir Huawei prendre la place de Samsung en tant que roi de l’intelliphone ? Probable, dans la mesure où Samsung connait de fait une baisse de parts de marché très visible et continue de tracer une quasi-stagnation à tendance baissière depuis l’arrivée des nouveaux géants chinois.

Apple a connu une année finalement pour ses mobiles en 2015, avec une progression des ventes très faibles. Une stagnation difficile sur un marché aussi dur, qui se traduit par une baisse des parts de marché d’iOS entre 2014 et 2015. Lenovo fait lui aussi parti des perdants car depuis son rachat de Motorola, le chinois ne semble pas retrouver la voie de la croissance.

Xiaomi déçoit, mais progresse tout de même, bien que les résultats soient en dessous des prévisions de la marque.

screen-shot-2016-02-18-at-11-31-25-am

2015 n’aura été l’année du smartphone seulement dans les pays émergents.

Crédit photo de la une : Simon Cunningham

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés