La Porsche Taycan a reçu la note de 5 étoiles sur 5 à l'issue des tests de sécurité réalisés par l'Euro NCAP.

La Porsche Taycan n’a pas échappé aux tests de sécurité réalisés dans le programme européen d’évaluation en matière de sécurité. Et la sportive 100 % électrique n’a pas déçu puisqu’elle obtient la note maximale (5 étoiles sur 5), comme annoncé dans le communiqué publié par l’Euro NCAP le 4 décembre.

« Bien que la Taycan vise la performance électrique et le segment premium sur le marché, il est réconfortant de voir que la voiture a obtenu les 5 étoiles lors des tests de sécurité », souligne l’entité. La Taycan, testée ici dans la version 4S (la moins chère, vendue quand même plus de 100 000 euros), assure une bonne protection des adultes (85 %) et des enfants (83 %). Sur ces critères, elle fait mieux que la Model S mais moins bien que la Model 3, sachant que la première citée a été testée il y a longtemps. 

La sécurité de la Porsche Taycan // Source : URL

La Porsche Taycan assure en matière de sécurité

La Porsche Taycan se montre particulièrement performante quand il s’agit de protéger les passagers lors d’un choc frontal, fruit d’un habitacle à la structure stable. Même les enfants de 6 à 10 ans peuvent se sentir en sécurité sans problème (23,2 sur 24). En revanche, elle pèche un peu lors des impacts impliquant un risque de coup du lapin, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière (1,2 sur 2).

Sur les dispositifs d’aides à la conduite, la Taycan est loin derrière la Model 3, très évoluée sur ce point grâce à l’Autopilote fréquemment mis à jour. Sont tout de même mis en avant : le rappel pour le port de la ceinture (avant comme arrière), le freinage d’urgence, l’aide au maintien dans la voie et l’assistance pour la vitesse.

Comparaison entre la Taycan, la Model S et la Model 3 :

Porsche Taycan (2019) Tesla Model S (2014) Tesla Model 3 (2019)
Protection des adultes 85 % 82 % 96 %
Protection des enfants 83 % 77 % 86 %
Protection des usagers de la route 70 % 66 % 74 %
Aide à la sécurité 73 % 71 % 94 %

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo