Volkswagen envisagerait de commercialiser une voiture électrique sous la barre des 20 000 euros. Coucou, Tesla.

Pour battre Tesla, Volkswagen va visiblement jouer sur les prix. C’est ce qui ressort d’une information publiée par Bloomberg le 8 novembre 2018, corroborée par Reuters. Ainsi, le constructeur allemand envisagerait d’ajouter un mini SUV à sa gamme électrique I.D. et il coûterait moins de 20 000 euros.

Selon les sources de nos confrères, Volkswagen lancerait ce modèle au tarif très agressif en 2020, avec l’ambition d’en vendre 200 000 par an. Gardons bien à l’esprit qu’il ne s’agit pas de la Neo, équivalente de la Golf qui devrait afficher un prix proche d’une déclinaison thermique à finitions équivalentes (à partir de 23 000 euros).

Volkswagen // Source : Volkswagen/Intel

Volkswagen veut faire du volume

Volkswagen, dont l’image a été sérieusement entachée par le dieselgate (encore aujourd’hui), nourrit l’ambition de devenir un gros producteur de véhicules électriques. Sa gamme I.D. déjà composée de quatre entrées — Neo, Buzz, Cross, Vizzion — n’en finit plus d’être enrichie. Car en plus de ce SUV compact, la firme pourrait également commercialiser l’Aero, une berline déclinable en break qui fait penser à la Passat.

Toutefois, il apparaîtrait inopportun de confronter les voitures abordables de Volkswagen et la Model 3 de Tesla, qui finira par être vendue 35 000 dollars (on ne connaît pas les prix européens pour le moment). Même si la firme allemande prend souvent la parole pour attaquer son rival américain de front. En octobre dernier, dans les colonnes d’Electrek, on découvrait par exemple cette ambition de vendre des voitures aussi performantes que les Tesla pour deux fois moins cher.

Malgré cette promesse, on n’irait pas comparer une Model 3 déjà à la pointe, et qui semble faire l’unanimité, avec une entrée de gamme électrique. Quand bien même a-t-elle été conçue par un acteur majeur du marché, piqué dans son orgueil.

Partager sur les réseaux sociaux