Après le modèle original rappelant les courbes d'une Golf, la Crozz et la Buzz, Volkswagen gonfle sa gamme électrique I.D. avec Vizzion, une voiture qui n'a ni pédale ni volant.

Volkswagen prend ses marques avant le salon de Genève (8-18 mars). Tout récemment, le constructeur confiait sa volonté de lancer des voitures à la façon Apple. Sans aucun doute, la I.D. Vizzion tout juste teasée en est la parfaite expression. Il s’agit d’un véhicule électrique, déjà, mais surtout entièrement autonome et ne disposant ni d’un volant, ni d’une seule pédale, ni même d’un tableau de bord.

Une conception épurée qui rappelle directement les produits de la firme de Cupertino. De toute évidence, le nom du concept met la puce à l’oreille : nous avons là une Vizzion vision de la mobilité du futur selon Volkswagen, au sein de laquelle l’habituel conducteur est remplacé par un « digital chauffeur  ».

La Vizzion du futur

Mesurant plus de cinq mètres de long, la Volkswagen I.D. Vizzion se distingue logiquement par ses assises qui devraient offrir beaucoup de confort aux passagers (d’autant qu’il n’y en a que quatre). Bien évidemment, en l’absence de conducteur humain, l’accent sera mis sur les possibilités de s’occuper au sein de l’habitacle. On évoque un hôte virtuel capable de réagir à la voix et aux gestes. Le constructeur allemand précise que cet assistant connaîtra les préférences personnelles de ce qu’il nomme «  les invités  ». On peut dès lors s’attendre à une palanquée d’expériences virtuelles pour rendre le trajet plus agréable.

Autrement, l’I.D. Vizzion sera une voiture électrique très performante, revendiquant par exemple une autonomie de 665 kilomètres en une seule charge grâce à une batterie de 111 kWh. Avec ses deux moteurs électriques délivrant une puissance totale de 225 kW (302 chevaux), elle pourra monter jusqu’à 180 km/h. Une vitesse qui paraît faible, mais pas tant que ça : on imagine mal l’intelligence artificielle responsable s’amuser à rouler très vite en ne respectant pas le Code de la route.

 

Partager sur les réseaux sociaux