Le géant de la tech a très brièvement dépassé les 3 000 milliards de dollars à Wall Street ce 3 janvier 2021 avant de diminuer. Un nouveau record.

C’est une année qui commence fort. Pendant quelques secondes ce lundi 3 janvier 2021, Apple a dépassé les 3 000 milliards de dollars de capitalisation boursière aux États-Unis. Un chiffre inédit, mais qui n’a été atteint que durant quelques secondes avant 20h (heure française), l’action ayant ensuite reculé.

3 000 milliards, c’est plus que l’ensemble du CAC 40 (2 700 milliards de dollars le 4 janvier 2022), ou que le produit intérieur brut du Royaume-Uni.

Ce n'est pas le premier record que bat Apple en bourse // Source : Capture écran Numerama - Google
Ce n’est pas le premier record que bat Apple en bourse // Source : Capture écran Numerama – Google

L’entreprise en tête de Wall Street

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise fondée en 1976 par Steve Jobs bat des records à Wall Street. Elle cavalait déjà en tête quand elle a atteint les 1 000 milliards en 2018, et les 2 000 milliards en 2020. La seule autre firme qui la suit au dessus des 2 000 milliards en bourse est Microsoft, autour des 2 500 milliards ce mardi 4 janvier 2022. Amazon n’est que légèrement au dessus des 1 700 milliards quand Tesla est à 1 200 milliards. Facebook reste en dessous des 1 000 milliards.

Apple a réussi a maintenir ses résultats malgré la crise des composants électroniques. Les chiffres de l’entreprise californienne spécialisée dans la vente d’appareils technologiques, iPhone en tête, ont été portés par la pandémie de Covid-19 et la croissance du télétravail. Mais le groupe à la pomme se diversifie aussi en investissant dans les services, de payements ou encore de musique, ainsi que dans des secteurs naissants comme la réalité virtuelle et la voiture autonome.