Lidl va vendre une nouvelle version de son robot ménager connecté Monsieur Cuisine, mais qui n'aura pas de micro, comme nous l'a confirmé l'enseigne. Google Assistant, qui est mis en avant dans la publicité de la marque, ne sera en fait pas intégré à l'appareil. De quoi éviter de réitérer les interrogations qu'avait suscité le modèle précédent, qui disposait d'un micro non-mentionné dans la notice, potentiellement vulnérable aux attaques. Numerama s'en était fait l'écho dans une enquête il y a deux ans.

Le Monsieur Cuisine Connect n’est plus : place au Monsieur Cuisine Smart, le nouveau robot ménager connecté de Lidl, que la marque allemande a présenté dans une vidéo le 14 novembre 2021. Il sera commercialisé à partir du 6 décembre prochain dans les points de vente habituels à 399 euros.

Évidemment, les regards se tournent vers le micro de l’appareil, qui avait été au centre d’une enquête de Numerama il y a deux ans. Avec l’aide de deux Français, nous avions découvert qu’un micro avait été installé sur le Monsieur Cuisine Connect de 2019 et qu’il n’était indiqué nulle part dans la notice, alors qu’il était possible de le mettre en marche.

Cette fois-ci, la réponse a été simple et claire : le Monsieur Cuisine Smart n’a aucun micro, a confirmé la marque, interrogée par Numerama. C’est donc une différence de taille par rapport au modèle précédent, qui possédait ce micro (qui avait, de plus, été volontairement déporté à côté de la tablette de l’appareil par la marque Silvercrest) malgré le fait que l’objet n’avait pas de fonctionnalité de commande vocale.

À l’époque, le directeur des achats de Lidl France avait pourtant assuré au site les Numériques qu’il s’agissait d’une décision réfléchie : « Nous avons toutefois décidé de laisser le haut-parleur et le micro pour pouvoir activer la commande vocale lors d’une prochaine version via une mise à jour  », pouvait-on lire dans leurs colonnes. Changement de programme, donc : le Monsieur Cuisine Connect n’existe plus, et n’aura jamais intégré un assistant vocal.

Le Monsieur Cuisine Smart n’aura aucun un micro

D’ailleurs, le nouveau Monsieur Cuisine Smart n’en aura pas non plus réellement. Comme nous l’a également confirmé Lidl, et contrairement à ce qu’a repris une partie de la presse spécialisée sur le sujet, l’assistant vocal Google Assistant n’a pas été intégré à l’appareil électroménager. « Il est nécessaire d’avoir un Google Home (ou Google Home Mini ou un téléphone google) pour faire l’interface de communication avec le Monsieur Connect Smart », nous explique-t-on.

À côté du Monsieur Cuisine Smart, un Google Home Mini // Source : Lidl France

Il faut dire que la publicité laissait peu de doute sur la question. On y voit une femme dire : « Hey Google, règle la température à 100°C », puis la caméra bouge vers le Monsieur Cuisine Smart. On voit alors clairement une enceinte Google Home Mini, posée à gauche de l’appareil (elles sont commercialisées à partir de 20 euros, en ligne).

Il faut donc bien comprendre que le MC Smart ne pourra pas, seul, répondre à des commandes vocales. C’est pour cette raison aussi que l’objet peut se permettre de n’avoir aucun micro : pour entendre vos indications, il faudra un autre périphérique d’entrée.

Il faudra évidemment attendre la commercialisation du produit, en décembre, pour pouvoir observer l’appareil de l’intérieur en détails.

Le Monsieur Cuisine Connect de Lidl avait été un carton de ventes pour Lidl : en juin 2019, le prix attractif de l’appareil électroménager avait provoqué la cohue dans de nombreuses enseignes. Pour le fabriquer, Silvercrest s’est largement inspiré du Thermomix TM6 de Vorweck, commercialisé 1 360 euros, soit trois fois le prix du nouveau MC Smart.

Selon nos informations de l’époque, Vorwerk était en train de réfléchir à une plainte afin de tenter de faire cesser les ventes d’un produit qui ressemblerait trop au sien. Deux ans plus tard, le Monsieur Cuisine Connect n’est en effet plus… mais le Monsieur Cuisine Smart lui ressemble comme deux gouttes d’eau (micro en moins).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo