Microsoft planifie la disparition complète de Flash de Windows 10 en juillet 2021, avec le déploiement d'un outil de désinstallation dédié.

Si vous n’avez pas encore désinstallé Flash de votre ordinateur Windows, Microsoft va le faire pour vous d’ici quelques semaines. Fin avril, l’entreprise américaine a mis à jour son calendrier de suppression, en fixant une nouvelle échéance : juillet 2021. À cette date, un outil de désinstallation accompagnera la mise à jour. Sont concernés les OS Windows 10, Windows 8.1, Windows Server 2012 et Windows Embedded 8 Standard.  

« Afin d’assurer la sécurité de nos clients, Microsoft supprimera le composant Flash de Windows par le biais de la KB4577586 ‘Update for Removal of Adobe Flash Player’ », écrit l’entreprise. Ce logiciel de désinstallation KB4577586 était déjà proposé en option depuis octobre 2020, pour celles et ceux voulant retirer Flash sans tarder. En février 2021, il a été rapporté que l’outil était aussi déployé automatiquement.

Flash Among Us
Éjection prévue dans deux mois. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

En juillet, cela fera six mois que Flash est abandonné

L’outil de suppression du lecteur d’Adobe ne peut pas être désinstallé, une fois déployé sur l’OS. La décision de généraliser sa présence sur tous les ordinateurs Windows est motivée par le fait que Flash ne bénéficie plus d’un quelconque support d’Adobe depuis le 31 décembre. Dès lors, les failles trouvées après cette date ne seront pas corrigées, ouvrant de fait la voie à des exploitations malveillantes.

Microsoft ajoute qu’en parallèle de l’outil KB4577586, la désinstallation de Flash se fera aussi à travers la mise à jour de Windows 10 vers des versions plus avancées. Ainsi, toutes les personnes qui récupèreront la mise à jour 21H1, prévue pour le mois de mai 2021, seront concernées par la suppression de Flash. Idem pour les mises à jour ultérieures de Windows 10.

En charge de Flash, l’entreprise américaine Adobe avait annoncé très en amont — dès 2017 — l’arrêt de son logiciel.  Elle avait planifié une mise à la retraite au bout de trois ans, à la fin de 2020. Cette décision était d’une part justifiée par la démocratisation de nouveaux outils, capables de prendre la suite de Flash (comme HTML5, WebGL et WebAssembly), et par le souci de ne prendre personne de court, afin de s’y préparer.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo