Internet Archive a dévoilé une initiative visant à préserver les jeux et les animations Flash, grâce à un outil qui permet de simuler le fonctionnement de Flash dans les navigateurs modernes, sans avoir besoin de Flash.

Ce ne devrait plus être un secret pour personne. Le format Flash, qui a longtemps servi aux animations et à l’interactivité sur le web, tirera sa révérence le 31 décembre 2020. À cette date, l’entreprise qui l’a conçue et s’en est occupée depuis les années 1990, Adobe, ne proposera plus aucune mise à jour. D’ailleurs, elle conseille de le désinstaller et toutes les grandes plateformes du web sont passées à autre chose.

Le retrait de Flash est nécessaire, à la fois pour des raisons de sécurité (ce programme posait régulièrement des problèmes) et pour des enjeux d’ouverture (il s’agit d’un format propriétaire qui est aujourd’hui concurrencé par des standards ouverts). Mais parce que Flash a été au cœur du web pendant plus de vingt ans, il y a un risque de perdre tout un pan de la mémoire du web.

C’est pour éviter l’amnésie que des initiatives variées ont vu le jour ces dix dernières années, à l’image de Google et de son outil de conversion Swiffy ou bien de Flashpoint qui a constitué une archive regroupant des dizaines de milliers de jeux et d’animations Flash à récupérer localement sur son ordinateur. Et maintenant, c’est au tour d’Internet Archive de s’y mettre.

Une part de la mémoire du net préservée

L’initiative, qui comme son nom l’indique s’emploie à archiver le net, a développé en interne un programme dédié, appelé Ruffle, qui émule Adobe Flash Player. En clair, il en reproduit le fonctionnement, sans jamais avoir besoin du plugin Flash. Tout ce dont l’internaute a besoin, c’est d’un navigateur web moderne et à jour qui fait tourner WebAssembly — comme Chrome, Firefox, Edge ou Safari.

« Bien que la compatibilité de Ruffle avec Flash soit inférieure à 100 %, il jouera une très grande partie des anciennes  animations Flash dans le navigateur, à un e cadence à la fois fluide et précise », annonce Jason Scott, d’Internet Archive, dans un message paru le 19 novembre. Pour l’heure, un peu plus d’un millier de contenus Flash ont été traités. D’autres animations et jeux seront préservés par la suite.

Yeti Sports
Que de souvenirs !

Pour les internautes les plus jeunes, ce pan du web ne leur dira sans doute rien. Pour les autres, des animations Flash comme Loituma Girl, All your base are belong to us ou Caramelldansen et des jeux comme Yeti Sports, Curveball, Stickman Sam 2 et Line Rider devraient éveiller quelques bons vieux souvenirs, notamment lors de vos années d’études au CDI, aux alentours des années 2000.

Ces jeux, aujourd’hui tombés en désuétude, étaient très populaires à l’époque, malgré leur look pas toujours heureux, car ils étaient gratuits, faciles à jouer et parfois un peu idiots. Ils essaimaient les pages de discussions  des forums ou les tchats des plateformes que tout le monde utilisait alors, de MSN Messenger à Caramail. Des sites spécialisés avaient même vu le jour. Leur conservation est une excellente nouvelle.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo