Foxconn, l’entreprise en charge de produire une bonne partie de nos gadgets électroniques, va tourner au ralenti pendant encore quelque temps à cause de la pénurie de composants qui frappe l'industrie. Un problème logistique qui risque bien de se répercuter sur le reste de la chaîne.

L’industrie high-tech subit depuis des mois maintenant une pénurie de composants, notamment de semi-conducteurs. Et cela risque de durer à entendre le patron de Foxconn. L’usine monstre qui fournit entre autres Apple, Google, Microsoft ou encore HP pourrait tourner au ralenti jusqu’au premier trimestre 2022.

« L’approvisionnement s’est fait sans problème pendant les premiers mois de l’année, […] mais nous commençons à voir des changements ce mois-ci » a avoué Young Liu, dirigeant de l’entreprise lors d’un point trimestriel le 30 mars.

L’électronique grand public particulièrement touchée

La baisse de régime n’est pas dramatique puisqu’elle devrait être d’environ 10 % d’après le patron de Foxconn. Mais la situation est bien partie pour durer et devra peut-être forcer les grands noms de le tech à revoir un peu leurs plans. Le secteur de l’électronique et du divertissement est en effet particulièrement touché en raison de la demande très forte amenée par les confinements mondiaux.

Les iPhone 12 avaient déjà subi des retards l’année dernière // Source : Louise Audry pour Numerama

Surtout qu’un rendement en baisse de 10 % pour une usine comme Foxconn peut facilement se chiffrer en millions de produits et donc avoir des conséquences sur le marché grand public. Apple a déjà dû retarder ses lancements d’iPhone en 2020, et si Foxconn ne parvient pas à rattraper son retard d’ici là, il n’est pas impossible que la prochaine fournée d’iPhone subisse le même sort.

Un aveu sérieux

L’entreprise de Cupertino n’est d’ailleurs pas seule dans cette situation. Samsung s’inquiétait il y a peu d’un « grave déséquilibre entre l’offre et la demande de puces dans le secteur informatique au niveau mondial » et prédisait que le secteur des PC et des télévisions serait aussi touché en raison de la production réduite de puces et d’écrans. La situation n’est pas plus rose du côté des consoles de salon avec des PS5 et des Xbox Series X en rupture de stock depuis des mois à cause d’une demande énorme et de difficultés dans la chaîne de production.

La déclaration du patron de Foxconn ne fait donc que confirmer que ce qui se devinait déjà, cette crise est là pour durer. Mais le fait qu’une usine de cette taille avoue être à la peine donne une idée de l’ampleur du problème.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo