OVH a partagé un tableau récapitulatif pour indiquer quels services et quelles sauvegardes dans son data center à Strasbourg, touché par incendie, sont récupérables. Tout ne sera pas sauvé.

OVH, cinq jours après le terrible incendie qui a ravagé une grande partie de son centre de données à Strasbourg. C’est aujourd’hui lundi 15 mars que l’alimentation électrique des sections 1 et 4 du data center doit être rétablie, selon un point de situation publié un jour plus tôt. Concernant la section 3 du data center, ce week-end a également eu lieu des tests de haute tension.

Le feu, qui s’est déclenché dans la nuit du 10 au 11 mars, a détruit intégralement le secteur 2 du centre de données. Les portions 3 et 4 ont été préservées, tandis que le secteur 1 a été partiellement touché. Lors de l’intervention des pompiers, il avait été nécessaire de couper le courant. Désormais, l’heure est au redémarrage. La relance des serveurs et des services est, selon les cas, prévue d’ici le 22 mars, ou à partir du 22 mars.

Situation des services OVH à Strasbourg

En parallèle, OVH a mis en ligne le 14 mars dans la soirée une page récapitulant la situation des services et des sauvegardes à Strasbourg, là où se trouve le data center. Cette page indique, solution par solution (Web Cloud, Bare Metal, Hosted Private Cloud et Public Cloud), le type de service, dans quel centre de données et salle il se trouve, son statut et s’il existe ou non une sauvegarde.

D’ores et déjà, OVH a pu faire une estimation provisoire ce qui peut être récupéré (« service isolé par mesure de sécurité pouvant être totalement ou en partie remis en service prochainement »), ce qui est perdu (« service affecté au cours de cet événement qui ne pourra pas être rétabli ») et ce qui est toujours en cours d’investigation pour une partie de son site strasbourgeois.

Un extrait du tableau récapitulatif mis en place par OVH à destination de la clientèle. // Source : OVH

Attention : OVH prévient que certains services indiqués étant récupérables ne le seront peut-être pas : « compte tenu de la situation exceptionnelle, et malgré tous nos efforts, il est possible que des services indiqués comme récupérables ne soient malheureusement pas rétablis ». Pour la clientèle concernée, il faut se rapprocher de l’hébergeur pour obtenir des clarifications ou contrôler régulièrement le tableau.

En parallèle, OVH a commencé à agir à d’autres niveaux. L’entreprise signale notamment que la facturation pour mars a été suspendue pour les clients affectés. D’autres gestes commerciaux sont à attendre dans les jours et les semaines qui suivent. Par ailleurs, OVH précise qu’il continue le redéploiement d’une partie de sa clientèle sur ses deux autres data centers en France, à Roubaix et Gravelines.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo