Google améliore son produit professionnel nommé Workspace. Mais il manque encore un outil capable de montrer quelque chose sur l'écran partagé, si essentiel pour le travail collaboratif.

Le 2 mars 2021, Google a annoncé de nouvelles fonctionnalités liées à Google Meet et à son offre pour les professionnels nommée Google Workspace. Deux grandes thématiques ont été abordées par Google pour cette mise à jour : « Gérer le temps et l’attention  » et « Renforcer l’équité de la collaboration  ». La première grande thématique concerne toutes les fonctionnalités liées à la planification.

Ainsi, Google Agenda dans Worskpace est désormais capable de refuser automatiquement des réunions si un employé est absent, préciser si un employé est sur place au bureau ou en télétravail ou créer des plages horaires où la concentration maximale est requise. Ces plages couperont la plupart des notifications pour laisser les utilisatrices et les utilisateurs se concentrer sur leurs tâches.

Côté équité et collaboration, Google ajoute enfin la plupart des options disponibles sur un ordinateur à ses interfaces mobiles, et notamment les sessions de questions-réponses, les sondages ou le sous-titrage en direct. Il sera également beaucoup plus simple de faire une réunion Google Meet avec plusieurs personnes dans le même endroit sur leur ordinateur, en associant plusieurs appareils présents dans la pièce sur la même réunion.

Et si ces améliorations sont bienvenues, Google a encore oublié, après un an de télétravail à marche forcée, l’outil de collaboration le plus évident.

Feature request : le pointeur laser

Le pointeur laser. Comme toutes les entreprises qui le peuvent, nous nous sommes faits à l’usage des outils pour télétravailler. Google Workspace fait partie de notre quotidien et Google Meet est notre outil de visioconférence par défaut. Récemment, nous avons franchi le cap du dispositif de téléprésence en équipant une salle d’un ensemble de micros, caméras et haut-parleurs afin de faire plus naturellement des réunions qui même le présentiel et la distance.

Les options disponibles sur smartphone // Source : Google

Mais voilà, comme toujours, vient le moment où quelqu’un se lève et vient montrer aux gens dans la salle un élément projeté à l’écran. Il pointe du doigt, sur un document visuel, ce qu’il est en train de commenter. Une interaction parfaitement naturelle, qui arrive des dizaines de fois par réunion quand du design ou des visuels sont impliqués et qui ne profite qu’aux personnes dans la salle. Les autres ont juste vu un doigt s’approcher de la caméra.

Google pourrait résoudre ce souci avec un outil fort simple : un pointeur laser, ou un crayon, qui permettraient à tout le monde de surligner, montrer et annoter le document présenté, quel que soit le logiciel ou la fenêtre. Une fonctionnalité disponible chez la plupart des concurrents et même dans Google Slides, l’outil de présentation du géant de Mountain View — et encore, dans une version où seul le présentateur peut montrer à la souris ce dont il parle. Une extension nommée Annotate Meet permet de répondre à ce besoin partiellement, avec des dessins et une fonction d’effacement de tous les traits laissés par les participants. Un palliatif imparfait à un véritable outil dédié dont ce serait l’unique fonction.

En attendant ce doigt virtuel, il faudra continuer à décrire les choses à l’écran avec précision, afin que tout le monde sache de quoi on parle.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo