Firefox 84 est sorti. C'est la toute dernière version du navigateur à supporter le format Flash.

C’est le dernier tour de piste pour Flash, en tout cas dans Firefox. La version 84 du navigateur web, sortie le 15 décembre, est en effet la toute dernière qui supportera le format d’Adobe servant aux animations et à l’interactivité sur le web. Il ne s’agit pas d’une surprise : la fondation Mozilla avait rappelé ses intentions en novembre et ses plans pour se débarrasser de Flash avaient été présentés en 2016.

Inutile de changer de navigateur ou de garder une vieille version

Firefox 85, qui doit débarquer le 26 janvier 2021, sera donc la première branche du navigateur à faire l’impasse sur Flash. Mozilla prévient au passage que celles et ceux qui voudraient se replier sur une solution concurrente risquent d’être déçus, car les autres navigateurs web, en tout cas les principaux (Google Chrome, Microsoft Edge, Opera, Safari), sont sur la même ligne.

Il ne servira non plus à rien d’installer une ancienne version de Firefox ou de conserver la branche 84 : outre les risques de sécurité que cette décision entraînerait (les internautes se priveraient des correctifs que Mozilla publie régulièrement d’une version à l’autre), la fondation indique que le plugin Flash cessera de fonctionner le 12 janvier 2021. Il ne pourra plus charger de contenus Flash.

Adobe

Adobe lui-même est d’accord pour mettre un terme à ce format. D’ailleurs, il n’a pas prévu de le mettre à jour après le 31 décembre 2020. En 2017, l’entreprise américaine avait acté la décision d’en finir cette année. Ces derniers mois, elle a invité le public à s’en débarrasser dès que possible — même s’il a sorti une ultime mise à jour début décembre, ce qui peut sembler être contradictoire.

La sortie de Firefox 84 ne concerne évidemment pas que Flash. Dans les notes de mises à jour, la fondation évoque la prise en charge native des appareils macOS construits avec des processeurs Apple Silicon, une gestion plus fine de la mémoire sur Linux et la correction d’une série de vulnérabilités plus ou moins critiques. Le détail du patch note est accessible à cette adresse.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo