Google annonce que son moteur de recherche intègre désormais un service d'identification de musique dans son application mobile. Fredonnez, chantonnez ou sifflez, et des résultats apparaîtront. Mais seront-ils les bons ?

Vous avez un air de musique en tête, mais vous n’arrivez pas à retrouver le titre ou l’auteur, et cela vous obsède ? Jusqu’à présent, vous pouviez toujours le fredonner à un proche pour qu’il vous aide à l’identifier ou passer par une application dédiée comme Shazam ou Soundhound. Désormais, vous avez une autre solution : utiliser la recherche vocale intégrée dans Google.

Le moteur de recherche a communiqué dans un billet de blog publié le 15 octobre la sortie d’un nouveau service vous permettant d’utiliser son application mobile pour chantonner un titre directement dans son outil. Il suffit de lancer le programme, de cliquer sur l’icône en forme de micro puis sur « rechercher une chanson ». Ensuite, c’est à vous de jouer et de donner de la voix.

Hum to search
Fredonner pour trouver. // Source : Google

L’outil est disponible en France et nous avons voulu le mettre à l’épreuve pour voir s’il était capable de reconnaître quelques airs assez différents les uns des autres, et qui nous semblaient plus ou moins difficiles à identifier. Résultat des courses, sur dix essais, le service a réussi à retrouver le nom de sept titres de musique — ce qui nous rassure sur notre faculté à chanter juste et à être dans le bon tempo.

Que vaut le « Shazam » de Google ?

Notre premier test était sans doute le plus simple à effectuer, puisque l’on connaissait l’air en entier — il s’agissait de La Marseillaise. On a ainsi pu fournir un long échantillon à Google pour qu’il retrouve l’hymne national, et nous suggère par exemple l’interprétation de Mireille Mathieu ou bien celle de la Garde Républicaine, malgré une correspondance d’à peine 40 à 49 %.

Du côté des classiques, c’est du 50/50. Étonnamment, la Symphonie nº 5 de Beethoven n’a pas été retrouvée, malgré son début du premier mouvement si caractéristique — ce n’est pas faute pourtant d’avoir insisté, avec plus ou moins de voix, et en remplaçant les « hm hm hm hmmmm » par des « tin tin tin tiiin ». Par contre, La Marche Impériale de Star Wars, avec son rythme implacable, a été identifiée.

Quelques résultats fournis par Google. Parfois, le moteur de recherche a vu juste. Parfois, non. Parce que c’est forcément de sa faute : on chante juste. Normalement.

Du côté des hits pop-rock, les résultats ont été plus satisfaisants, avec trois détections sur trois : Zombie de Cranberries, Love Me Do des Beatles et We Are The Champions de Queen, grâce à leurs célèbres refrains. On a par contre pas réussi à faire comprendre à Google qu’à un moment on reprenait le refrain de Via Con Me de Paolo Conte. Mais il est possible que l’on n’ait jamais vraiment été dans le rythme.

Ce n’est pas faute pourtant d’avoir réécouté la chanson pour se rafraichir la mémoire.

On a aussi voulu voir si Google se débrouillait bien en dehors de la musique occidentale, classique ou non. On a tenté de lui soumettre Forever Love de X Japan (un groupe de rock/métal japonais, qui s’est aussi illustré par des balades), mais on a fait chou blanc. Cela a été un peu vexant d’ailleurs, car on s’était appliqué, parce que le groupe a accompagné une longue période de notre adolescence.

Google s’est par contre rattrapé sur la fin, avec les chansons de Noël — en tout, cas une d’entre elles –, car Mon Beau Sapin a été identifié sans problème. On n’a pas poursuivi, mais on parie que Vive Le Vent ou Petit Papa Noël ne poseraient pas de difficultés non plus. Quant aux comptines, Google a aussi réussi à trouver notre chanson : il s’agissait d’À la volette. Mon petit oiseau a pris sa volée, et on s’est dit qu’on allait en parler en dernier, pour qu’elle reste dans votre tête. Et bonne journée.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo