Twitter autorise certaines fantaisies dans la composition de son nom d'affichage, y compris en utilisant des émojis. Mais certains pictogrammes sont interdits. Voici pourquoi.

Sur Twitter, il y a certaines règles qui encadrent la création d’un nom d’utilisateur. Celui-ci ne peut pas excéder 15 caractères. Il ne peut pas être déjà utilisé ni inclure les mots « Twitter » ou « Admin », qui berneraient les internautes. Enfin, il doit contenir uniquement des caractères alphanumériques et, éventuellement, un tiret bas « _ ». Oubliez aussi les tirets, les symboles et les espaces.

Il s’avère que des restrictions existent aussi pour le nom d’affichage. En premier lieu, il n’est pas possible de dépasser les 50 caractères pour le nom d’affichage. Ensuite, le nom choisi doit rester dans les clous de l’utilisation de la plateforme — pas d’usurpation d’identité par exemple, ni de vulgarité ou d’injure. Cela vaut aussi pour le nom d’utilisateur. Twitter attend de sa communauté une attitude civile.

Contrairement au nom d’utilisateur, le nom d’affichage autorise une certaine fantaisie en permettant aux internautes d’utiliser des emojis. Sauf que là encore, il s’avère que certains pictogrammes sont interdits sur la plateforme. C’est ce qu’indique Emojipedia, le site de référence dans ce domaine, dans un article daté de 2018, qui est toujours d’actualité aujourd’hui.

Cela concerne ✔️ ☑️ ✅ 🔹 🔷 🔵 🔘 🧿 💠 ♾🔓 🔒 🔐 🔏.

Quand on essaie par exemple d’inclure l’émoji ✔️ dans son nom, un message d’erreur apparaît en bas de l’écran pour expliquer que cet ajout n’est pas possible.

Des emojis qui pourraient tromper les internautes

Pour qui est un vétéran de Twitter, il n’est pas très difficile de deviner ce qui a conduit le réseau social à interdire certains emojis. Pour ce qui est des coches de validation comme ✔️ ☑️ ✅, elles sont tout simplement trop proches du badge bleu certifié qu’utilise le service pour indiquer au public l’authenticité d’un compte d’intérêt public — comme une personnalité médiatique.

Idem pour les quatre cadenas 🔓 🔒 🔐 🔏 (le premier est ouvert, le deuxième est fermé, le troisième est accompagné d’une clé et le dernier d’une pointe de stylo). Les cadenas ont un rôle précis sur la plateforme, puisqu’ils servent indiquer lorsqu’un profil est en accès restreint — les tweets deviennent protégés et ne sont plus accessibles publiquement, sauf aux personnes qui ont été autorisées à suivre le compte.

Pour ce qui est des sept derniers emojis, 🔹 🔷 🔵 🔘 🧿 💠 ♾, le site Emojipedia explique qu’ils ont aussi été écartés parce qu’ils ressemblent trop à la coche vérifiée — Cela, même si les formes géométriques et les couleurs sont assez différentes, avec des cercles et des losanges. La couleur est en revanche similaire. Par le passé, Twitter permettait de décrocher un badge de traducteur (symbolisé par la planète Terre), mais il est tombé en désuétude.

Et qu’en est-il de certains emojis pouvant être connotés, comme un pistolet ou une bombe ? Ils sont bien autorisés : il faut dire que le design de certains pictogrammes a évolué pour les rendre moins agressifs. C’est typiquement le cas de l’émoji revolver, qui est devenu un pistolet à eau, pour en limiter la charge politique et symbolique. Et peut-être aussi éviter qu’il ne soit  un motif de condamnation.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo