Le site français Flaginator permet d'identifier un drapeau que vous ne reconnaissez pas en quelques clics seulement.

Sauf à nourrir une passion secrète pour la vexillologie, l’identification des drapeaux est un exercice plus complexe qu’il n’y paraît. Certes, on ne doute pas une seule seconde que vous reconnaîtriez les drapeaux de la France, des USA, du Japon ou du Royaume-Uni si on vous les mettait sous le nez. Certains d’entre eux sont universellement connus, du fait du poids de l’histoire ou du soft power.

Mais d’autres emblèmes vous échappent certainement : savez-vous à quoi ressemble le drapeau du Bhoutan ? Ou celui de l’Île Christmas ? Et celui de la République dominicaine alors ? Nul doute que vous seriez bien en peine de reconnaître nombre de ces symboles nationaux, et c’est normal : il y en a littéralement des dizaines, et certains se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Quelques exemples pour vous convaincre : l’Irlande et la Côte d’Ivoire utilisent des drapeaux tricolores verticaux avec du vert, du blanc et de l’orange. Seule différence : l’ordre des couleurs n’est pas le même. Même chose pour l’Indonésie et Monaco, avec une composition bicolore rouge et blanc, à ceci près que le rouge indonésien est plus vif que le rouge monégasque.

Quant aux drapeaux de la Roumanie et du Tchad, c’est bien simple : ils sont strictement identiques. Ils ressemblent d’ailleurs aussi beaucoup à ceux d’Andorre et de la Moldavie, à ceci près que ces deux États arborent en plus des armoiries sur leur étoffe et qu’il y a quelques nuances dans les bleu, jaune et rouge. Il y a même tellement de proximité entre les drapeaux qu’il a fallu une page Wikipédia pour en parler.

Comment fonctionne Flaginator ?

Conscient que l’on ne connait pas forcément par cœur tous les emblèmes de toutes les nations du monde, le développeur Tom Février a eu la bonne idée de concevoir un site, Flaginator, qui permet d’identifier n’importe quel drapeau national, ou presque, en quelques clics. Il suffit de le décrire et en général la solution est donnée au bout de trois ou quatre indications le décrivant.

Flaginator
L’accueil du site Flaginator.

Ainsi, le site vous demandera la composition générale du drapeau (comporte-t-il des bandes ? Des rayures ? Une croix ? Une figure géométrique particulière ?), avant de rentrer dans les détails : combien de bandes ? Comment sont-elles orientées ? Y a-t-il un symbole (une étoile, un croissant, une arme, une croix, etc.) ? Si oui, combien ? Quelles sont les principales couleurs représentées ? Et ainsi de suite.

En vous laissant aller à cliquer un peu au hasard, vous pourriez même découvrir des « pays » dont vous n’aviez jamais entendu parler. Nous le confessons à notre honte, c’est ce qui nous est arrivé avec Aruba, en indiquant la présence d’une étoile, d’un fond bleu et d’autres éléments, comme des bandes jaunes. Pour la petite histoire, Aruba est un État autonome rattaché aux Pays-Bas, situé dans la mer des Caraïbes. Vous le saviez ?

Flaginator comporte toutefois certaines limites : s’il prend en compte certaines entités supranationales, comme l’Union européenne, dont le drapeau est référencé, il n’intègre pas des États qui ne sont pas reconnus à l’international. En tout cas, le drapeau du Somaliland n’est pas présent, malgré une recherche spécifique. Rien ne dit toutefois que cela en sera toujours ainsi, Flaginator étant un projet récent, lancé en août 2020.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo