Les systèmes reposant sur l'intelligence artificielle sont de plus en plus accessibles au public. C'est le cas par exemple des services permettant de coloriser automatiquement des photos en noir et blanc.

Longtemps cantonnée aux laboratoires, « l’intelligence artificielle » s’est en quelques années rapprochée du public avec diverses applications concrètes. Il suffit de voir les nombreux projets mettant en œuvre l’apprentissage automatique, une discipline de l’IA. Un exemple ? Sur le site DeepAI, un outil de colorisation de photos en noir et blanc est disponible et très facile d’utilisation.

En quelques clics, le système agrémente de quelques teintes n’importe quel cliché qui lui est soumis, avec, il faut bien le reconnaître, plus ou moins de réussite selon les photos. Un regard attentif ne manquera pas de repérer quelques imperfections sur des portions de l’image complexes à interpréter par le système informatique. Mais dans l’ensemble, c’est tout à fait convaincant.

DeepAI Image Colorization
Il ne faut vraiment que quelques clics pour utiliser l’outil hébergé sur DeepAI.

Entrainement sur des photos

Pour parvenir à ce résultat, c’est un modèle d’apprentissage profond qui a été retenu. Ce procédé permet d’entraîner automatiquement un système. Ici, il s’agissait de lui soumettre des paires de clichés identiques, l’un en couleur et l’autre en noir et blanc. Le processus a nécessité plusieurs heures d’entraînement, de façon à ce que le système apprenne quelle couleur est pertinente pour tel niveau de gris.

Le seul regret que l’on peut avoir avec une plateforme si facile d’utilisation se trouve sur les restrictions des images : selon nos constatations, les photos colorisées sont limitées à 800 pixels de large (bien que le site évoque 1 200 pixels). Inutile donc d’envoyer des photos aux dimensions trop grandes. Cela étant, l’outil reste pratique : il peut prendre des photos sur le PC ou à partir d’un lien sur un site web.

En alternative, il existe colourise.sg, un service que nous avions évoqué l’an passé. L’outil, mis en place par Singapour, n’a pas les restrictions de DeepAI, et offre quelques fonctions bien pensées, ce qui peut le rendre plus intéressant à l’usage. Néanmoins, son traitement des couleurs sera différent, puisqu’il a été entraîné d’une autre façon. Nous ne saurions que trop vous conseiller de tester les deux pour vous faire une opinion.

Quelques exemples :

Xavier Niel et John Perry Barlow
Xavier Niel et John Perry Barlow, en 2011, lors de l’eG8. // Source : Rodrigo SEPÚLVEDA SCHULZ
La même photo, mais colorisée par l’IA. Un sans faute.
Pont personne
Une séparation, sur un pont. // Source : Stefano Corso
Et la même photo, colorisée — les vêtements sont loupés.
manga
Un manga lu dans l’espace public. // Source : Arun Venkatesan
Et en couleur. Même si normalement, le manga devrait justement rester en noir et blanc.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo