Le jeu vidéo de puzzle est récemment revenu sur le devant de la scène avec « Tetris 99 » sur Nintendo Switch. Il fête ses 36 ans d'existence cette année. Mais savez-vous qu'il tire son nom d'un sport ?

Tin, tin tin tin, tin tin tin, tin tin tin, tin tin tin, tin, tin, tin, tin, tin tin. Si vous n’aviez pas encore la célèbre ritournelle de Tetris en tête, ces quelques onomatopées vous mettrons peut-être dans l’ambiance.

Le jeu vidéo de puzzle fonctionne sur des règles assez simples : des pièces de formes différentes appelées « tétromino », composées de quatre petits carrés, apparaissent en haut de l’interface et descendent peu à peu. Le joueur ou la joueuse doit les empiler au mieux pour qu’elles s’emboîtent et, lorsqu’elles forment une ligne, disparaissent pour laisser la place à d’autres pièces.

En apparence simpliste, le jeu vidéo a réussi depuis plus de 35 ans à séduire plusieurs générations de joueurs, jusqu’à faire un retour en force en 2019 avec Tetris 99 sur Nintendo Switch, qui permet de faire des parties en ligne contre d’autres joueurs — il s’agit à la fois de faire preuve de rapidité et de stratégie.

Les pièces de Tetris // Source : Wikimedia

« Tetra » + « Tennis »

Tetris a été inventé en 1984 à Moscou par l’ingénieur russe Alexey Pajitnov ; il s’est inspiré de son jeu préféré, le Pentomino. C’est une catégorie de jeux de société qui se joue seul ou à plusieurs : il s’agit de placer des pièces de puzzle, de tailles et forme différentes, sur une grille de 64 cases, afin de remplir toutes les cases. Il a ensuite programmé tout seul les bases du jeu que l’on connaît aujourd’hui comme le Tetris.

Comme le précise le site officiel de Tetris, Pajitnov a inventé son nom à partir de la contraction de deux mots : tetra (qui signifie quatre en grec) et tennis, qui n’était autre que… son sport préféré. Le mot tetra a été choisi car les pièces de puzzle imaginées par l’ingénieur, des tétraminos, sont toutes formées de 4 petits carrés : c’est leur forme qui varie.

Une des premières versions de Tetris // Source : denofgeek.com

C’est d’abord en URSS que Tetris a gagné en popularité, puis en Hongrie lorsque Pajitnov a envoyé une disquette à un collègue hongrois, avant de s’étendre en Europe et Amérique du Nord trois ans plus tard. Pajitnov avait imaginé Tetris alors qu’il travaillait pour l’Académie des Sciences soviétique, le jeu appartenait donc techniquement à l’État : c’est pourquoi l’organisation étatique Elektronorgtechnica disposait des droits de vente.

C’est Robert Stein, un entrepreneur britannique de passage en Hongrie à la fin des années 1980, qui a repéré le potentiel du jeu et a décroché les droits de licence auprès de l’Elektronorgtechnica. D’après le New York Times, Tetris était le premier jeu soviétique à être vendu aux États-Unis. Pour son arrivée outre Atlantique, une couverture spécifique a été créée afin de donner au jeu une «  esthétique sophistiquée », rapportait le NYT en 1988 : on remarque notamment le R inversé dans le nom, ainsi que l’image d’un palais aux accents soviétiques.

Partager sur les réseaux sociaux