Technologie reine du web dans les années 90 et 2000, le Flash tire sa révérence. Un problème pour de nombreux jeux en ligne qui s'appuient dessus. Mais une initiative existe pour pouvoir les récupérer et y jouer sur PC.

Ça y est : c’est cette année que le support de Flash va prendre fin. Adobe avait annoncé en 2017 sa décision de délaisser cette technologie pour cette année, constatant que les formats ouverts comme HTML5, WebGL et WebAssembly « ont mûri ces dernières années [et] fournissent aujourd’hui la plupart des capacités et fonctionnalités que nos plugins ont inventées ».

Si c’est une bonne nouvelle pour le web ouvert et la sécurité des internautes — c’était un cauchemar en matière de sécurité, notamment aux yeux de Facebook et Apple –, c’est aussi un pan du net qui va s’effacer. Pour beaucoup d’internautes, le Flash, c’était d’abord et avant tout la technologie qui servait à faire fonctionner tout un tas de petits jeux courts et parfois idiots sur son navigateur.

36 000 jeux Flash à récupérer

C’est pour sauver cette mémoire que Flashpoint a décidé de proposer au téléchargement pas moins de 36 000 jeux et 2 300 animations afin de pouvoir en profiter localement, sur son ordinateur — il est recommandé d’avoir au moins Windows 7, même si dans les faits il est préférable d’avoir même le système d’exploitation d’après, car cet OS n’est plus pris en charge par Microsoft.

Les jeux Flash ne parleront sans doute pas aux plus jeunes générations qui arpentent aujourd’hui le web, mais ils étaient très populaires à la fin des années 90 et durant les années 2000. Pour beaucoup d’internautes, ces titres ont accompagné leur découverte du web, à une époque où le haut débit et les connexions illimitées à Internet émergeaient à peine. Des sites entiers leur étaient même consacrés.

Des jeux Flash
Des jeux Flash. Toute une époque du web s’efface. // Source : BlueMaxima

La liste complète des jeux peut être consultée ici — la page peut-être longue à charger, car il s’agit de l’énumération de tous les titres proposés –, et les internautes ont la possibilité de suggérer des titres qui n’y sont pas encore ou de consulter la liste des jeux déjà proposés. Si vous voulez rejouer à ces jeux, il vous faudra sélectionner préalablement ceux qui vous intéressent, l’archive pesant un peu moins de 300 Go.

Il est à noter que Flashpoint a collecté ces jeux sans forcément avoir pu prévenir ou avoir l’accord des personnes les ayant conçus. Les identifier et les retrouver auraient sans doute été une tâche insurmontable. Mais au cas où une demande de retrait serait formulée, le site propose une page dédiée pour accéder à une telle demande. Le site prévient toutefois qu’il défendra la position contraire.

C’est une initiative bienvenue, car la possibilité de jouer à des jeux Flash est en train de disparaître avec les principaux navigateurs. Il y a en effet une certaine urgence : que ce soit Firefox, Chrome, Safari ou encore Internet Explorer (Edge), tous ont pris des dispositions pour écarter cette technologie. Idem pour des sites de premier plan comme Facebook, Twitch ou bien YouTube pour ce qui est de la lecture vidéo.

Flash HTML5
Depuis plusieurs années, le web est en train de vivre une bascule du Flash vers le HTML5. // Source : Adobe

Bien sûr, certains jeux Flash très réputés ont pu être convertis dans des technologies plus récentes (d’autant qu’il existe des outils pour aider à la transition, à l’image de Swiffy, un programme aujourd’hui disparu que Google proposait en 2011), afin de demeurer accessibles aux internautes. Sauf que beaucoup n’ont pas eu la chance d’être remis au goût du jour, pour de multiples raisons.

En la matière, Flashpoint n’est pas un cas isolé. Dans le même genre, l’organisation Internet Archive s’est aussi distinguée dans la préservation de ce patrimoine électronique, puisque l’on peut dénicher des jeux Flash dans ses pages. Elle s’est d’ailleurs spécialisée dans la sauvegarde de jeux anciens, fonctionnant sur MS-Dos, Windows 3.1 ou encore des consoles comme l’Amiga, la Megadrive ou l’Atari 2600.

Partager sur les réseaux sociaux