L'organisation Internet Archive propose plus de 2 500 jeux MS-DOS supplémentaires. Ils sont accessibles via le navigateur web.

Si vous avez la nostalgie des jeux vidéo d’antan, vous connaissez sans doute la pratique du rétrogaming. Le principe ? Permettre de découvrir ou de redécouvrir d’anciens titres vidéoludiques grâce à l’émulation. Les outils qui permettent cela — qu’on appelle très justement des émulateurs — reproduisent le fonctionnement des consoles de l’époque. Toutes les machines ou presque sont concernées.

Par contre, peut-être n’êtes-vous pas au courant de l’initiative de l’organisation Internet Archive, réputée pour son service d’archivage du web qui chercher à référencer une quantité astronomique de documents libres de droits. Depuis plusieurs années, elle s’est attelée à une mission de préservation des catalogues de jeux vidéo (un peu comme l’association française MO5), mais aussi de mise à disposition desdits titres.

Quelques jeux proposés par Internet Archive.

2 500 nouveaux titres et jouables

Début 2015, le site annonçait la mise à disposition de plus de 2 300 jeux vidéo MS-DOS. Plus de quatre ans après, l’archive s’est étoffée : ce sont désormais 2 500 titres de plus qui sont accessibles aux internautes. Le 13 octobre, Internet Archive a confirmé l’arrivée de quelques milliers de nouveaux titres, dont comme WipEout, Daggerfall, Tetris, Microsoft Flight Simulator ou Alien Assault.

« Depuis notre première annonce en 2015, nous avons ajouté de temps en temps de nouveaux jeux à la collection, mais ce sera notre plus grande mise à jour à ce jour, allant de minuscules productions indépendantes récentes à de grands noms oubliés depuis des décennies », explique Internet Archive. La liste complète des titres peut être consultée sur le site dédié.

D’autres machines prises en charge

Cette initiative n’est pas une première. L’organisation s’est déjà occupée de jeux provenant de machines très diverses, allant de la Sega Megadrive à l’Atari 2600, en passant par le monde de l’arcade, sans oublier l’Amiga et Windows 3.1. L’une des grandes forces du projet est de rendre les jeux accessibles directement sur le navigateur web. Si vous avez Firefox, Chrome, Safari ou Internet Explorer/Edge, ça devrait marcher.

Amiga
D’autres machines sont aussi gérées par Internet Archive. // Source : Quagmire

Une foire aux questions en anglais est  mise à disposition pour répondre aux cas de figure les plus courants, comme un problème de souris, un jeu absent de la liste ou une lenteur dans l’exécution du programme. Malgré un projet qui a maintenant plusieurs années, il est toujours possible de faire face à des problèmes techniques — l’émulateur qui est mobilisé à cette occasion EM-DOSBOX.

Au-delà du plaisir nostalgique de retrouver des titres que l’on avait perdu de vue — ce qui a son petit effet madeleine de Proust –, le travail réalisé par Internet Archive est par ailleurs capital pour maintenir vivace la mémoire vidéoludique. Car si l’on se souvient sans peine de quelques grands titres qui ont pu bercer notre enfance, bien des jeux sont depuis tombés dans l’oubli.

Partager sur les réseaux sociaux