JBL lance un casque audio sur Indiegogo. Sa particularité ? Il est équipé... de cellules photovoltaïques pour promettre une autonomie illimitée.

Vous vivez dans le Nord de la France ou dans une région où le soleil est très rare ? Ce produit n’est certainement pas fait pour vous. JBL propose un casque audio très particulier, équipé de cellules voltaïques capables de recharger la batterie pendant l’utilisation. Baptisé Reflect Eternal, il promet même une autonomie infinie si on reste sous le soleil très longtemps.

Le JBL Reflect Eternal est d’abord lancé par l’intermédiaire de la plateforme de crowdfunding Indiegogo, à un tarif qui ne fait que grimper à mesure que le volume de commandes augmente (89 euros à l’heure où nous écrivons ces lignes). Près de 800 personnes ont déjà manifesté un réel intérêt, sur un objectif initial de 500.

Un casque audio qui se recharge grâce au soleil

JBL s’est associé à l’entreprise suédoise Exeger, dont les cellules réagissant au soleil peuvent s’adapter à une foule de produits en raison de leur flexibilité. Elles s’appuient sur le principe de la photosynthèse. Intégrées à un casque, elles offrent la possibilité de recharger la batterie, même quand on écoute de la musique. Seul hic ? Il faut du soleil. Beaucoup même puisque les estimations fournies par JBL sont indiquées avec une intensité lumineuse de 50 000 lux — une valeur qui correspond à une exposition directe.

Selon JBL, donc, le Reflect Eternal peut grimper jusqu’à une autonomie de :

  • 68 heures avec 1h30 d’exposition par jour ;
  • 168 heures avec 2h d’exposition par jour ;
  • Infinie avec 2h30 d’exposition par jour.

En bref, plus on utilise le casque dehors, moins on est obligé de le recharger par une voie classique (par un port USB). On retrouve autrement les fonctionnalités classiques, dans le sillage de la compatibilité avec les assistants vocaux (Google Assistant et Amazon Alexa), du Bluetooth multipoint (pour un appareillage avec plusieurs appareils) ou des technologies qui laissent filtrer les bruits ambiants en cas de besoin.

Partager sur les réseaux sociaux