Victime collatérale de la guerre commerciale sino-américaine, le fabricant de smartphones chinois Huawei ajuste ses plans : le lancement du P40, attendu en mars 2020, devrait se faire sans l'écosystème logiciel de Google.

Les affaires sont les affaires. Même si ses activités sont bousculées par la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine, et qui a pour effet de le priver de la possibilité de proposer les services de Google, Huawei ne va pas renoncer à sortir de nouveaux produits. Ainsi, comme l’ont appris nos confrères de Frandroid, le P40 est attendu au printemps 2020.

Mais comme dans le cas des Mate 30 et Mate 30 Pro, le P40 devrait arriver dans les rayons sans l’écosystème logiciel de Google. Le smartphone, ainsi que sa probable déclinaison « pro », s’appuiera toutefois bien sur le système d’exploitation Android — signe que le temps de la bascule sur HarmonyOS, l’alternative maison du fabricant de smartphones chinois, n’est pas encore venu.

Huawei
Huawei continue de sortir de nouveaux modèles de smartphones, mais doit tenir compte de la donne géopolitique. // Source : Huawei

Le Huawei P40 attendu en mars 2020

En attendant, Huawei misera sur une autre approche, à savoir les services mobiles Huawei (HMS). L’idée générale consiste se substituer à Google et à s’assurer que les applications tierces fonctionnent toujours correctement, même si l’écosystème logiciel de Google n’est pas dans les parages. C’est cette approche qui devrait accompagner la sortie du P40, pour que l’expérience utilisateur soit la plus habituelle possible.

Les HMS ne sont pas à proprement parler une nouveauté : cette piste est déjà explorée avec le Mate 30 Pro, même si le résultat n’était pas convaincant : beaucoup d’applications ont encore besoin des services mobiles de Google. Cela étant, la situation devrait évoluer favorablement pour le P40, dans la mesure où il n’est attendu qu’en mars 2020 : cela laisse encore quelques mois pour peaufiner les HMS.

La présentation du P40 aura lieu lors d’un évènement à Paris, à une date encore imprécise. L’entreprise chinoise assure que le smartphone sera disponible dans tous les points de vente habituels, malgré la situation commerciale particulière dans laquelle elle se trouve. Bien sûr, le P40 devrait être plus performant que le P30… et surtout, il est susceptible de se passer lui aussi de nombre de composants américains.

Partager sur les réseaux sociaux