Le site Genius retranscrit des paroles de chansons. Google en inclut des aperçus dans ses résultats de recherche, et l'entreprise estime que cela lui ferait perdre des millions.

On croyait ce litige réglé… Mais ce n’est visiblement pas le cas. Le 3 décembre, le site Genius a déposé plainte contre Google, a repéré The Verge. Il l’accuse d’avoir copié les paroles de chansons qu’il n’a pas écrit, mais qu’il retranscrit et répertorie.

Une bataille de trafic

La bataille entre Genius et Google avait débuté en juin dernier. Genius accusait Google de piller son travail de retranscription des paroles de chansons. Lorsque l’on recherche des paroles sur Google, on tombe en effet sur un aperçu des paroles, qui peuvent provenir de plusieurs sites.

Aperçu de Google. // Source : Capture d’écran Google

Cet aperçu, beaucoup d’internautes s’en contentent. Cela fait perdre aux sites spécialisés un trafic non négligeable. Il l’était d’autant plus qu’à l’époque, Google ne mentionnait même pas la source de la retranscription, comme s’il l’avait lui-même effectuée.

Pour confondre Google, Genius avait mis en place une stratégie maligne : il avait positionné à des endroits bien stratégiques des apostrophes, au milieu des paroles. Ces apostrophes formaient une suite de mots en morse, à savoir « red-handed » (en français, pris la main dans le sac).

Le géant de la Silicon Valley ne pouvait plus nier, une fois les extraits comparés. Il y avait trop de ressemblances typographiques entre les aperçus qu’il proposait et les textes de Genius. Il avait alors accusé ses partenaires, expliquant que ces boîtes d’information étaient sous licence. « Si nos partenaires de licence de données ne respectent pas les bonnes pratiques, nous mettrons fin à nos accords », avait affirmé Google.

Fin juin, l’entreprise avait finalement partiellement cédé aux exigences de Genius. Elle renseigne depuis cette date la source des paroles, en petit, à la fin du texte.

La source est maintenant mise en avant.

50 millions de dommages et intérêts réclamés

Cette décision n’a visiblement pas suffit à Genius, qui a attaqué début décembre le géant en justice. L’entreprise estime que Google use de pratiques anti-concurrentielles et ne respecte pas ses règles d’utilisation. Elle lui réclame, ainsi qu’à son partenaire commercial LyricFind, 50 millions de dollars de dommages et intérêts, soit environ 45 millions d’euros. Selon elle, le géant aurait gagné «  des dizaines de millions de dollars » en exploitant son travail de retranscription.

Google aurait gagné des millions, estime Genius. // Source : Montage Numerama

Dans la plainte, Genius exige aussi que LyricFind n’ait plus le droit d’utiliser le contenu de son site. C’est en 2014 que Google avait ajouté des textes de musique. En 2016, il avait signé un accord avec LyricFind pour y parvenir. Cet accord lui a permis d’obtenir les droits sur les musiques de 4 000 éditeurs.

Google propose depuis 2012 des aperçus de réponse. Cela ne fait pas uniquement baisser le trafic des sites de retranscriptions de paroles : les sites de météo, par exemple, peuvent aussi en pâtir. Si vous cherchez la température qu’il fait sur Google, elle est donnée automatiquement, sans avoir besoin de consulter une page Web.

Partager sur les réseaux sociaux