Plusieurs abonnés de RED by SFR ont reçu un mail les informant d'une augmentation automatique de leur forfait. Il est possible de la refuser.

Vous êtes abonnés RED by SFR ? Surveillez bien vos mails dans les jours à venir. Car votre abonnement pourrait automatiquement augmenter de 2 euros, rapporte CableReview dans un article publié le 2 décembre. Où l’on découvre un mail transmis par une cliente qui annonce le passage à une formule 60 Go pour 12 euros par mois, contre 40 Go pour 10 euros.

Sur Twitter, on peut lire que d’autres personnes sont dans la même situation, avec parfois quelques étrangetés. Par exemple, un abonné explique avoir reçu la même hausse de 2 euros mais pour un forfait de 50 Go alors qu’il possède déjà cette enveloppe de datas. En réponse, SFR aurait estimé qu’il s’agissait d’une erreur. 

L’augmentation peut être refusée

Il s’agit d’une pratique commerciale courante, qui n’est pas uniquement l’apanage de SFR. Elle consiste à gagner plus d’argent en faisant croire aux abonnés qu’ils ont besoin de plus de datas (d’où le prix à la hausse). «  Télécharger, jouer, streamer, partager vos vidéos sur les réseaux… Tout est plus facile quand on ne compte pas ses gigas, non ? », vante même SFR dans son mail pour inciter les gens à ne rien faire et à accepter sans sourciller cette hausse présentée comme un avantage.

Mail augmentation RED by SFR // Source : CableReview

Car en ne faisant rien, l’abonnement va bel et bien être augmenté de 2 euros un mois plus tard, sans autre recours que la résiliation pure et dure (l’Article L224-33 du code la consommation facilite la démarche). Il est néanmoins possible de refuser cette modification en cliquant sur un lien situé tout en bas du message envoyé par l’opérateur. On notera que ce changement opéré par RED by SFR est lié à son offre actuelle : aujourd’hui, l’enveloppe 40 Go à 10 euros par mois n’existe plus et le forfait minimum propose 60 Go pour 12 euros par mois (jusqu’au 9 décembre).

Contacté récemment par Numerama sur ces augmentations (quels forfaits concernés ? Quel délai de réflexion ?), SFR n’est pas encore revenu vers nous.

Partager sur les réseaux sociaux