Le journal britannique The Inquirer rapporte que le fournisseur d’accès Cablevision a récemment envoyé à certains abonnés de son service « Optimum » une lettre par laquelle il les informe que les uploads sur un nombre conséquents de services P2P seront désormais limités.

Officiellement, Cablevision fait ça pour le bien de ses abonnés en précisant les risques liés au fait que le monde entier peut avoir accès aux fichiers des utilisateurs. Ils indiquent ensuite qu’utiliser ces services peut causer des problèmes de réseau, avant de préciser que « ceci pourra conduire à une réduction temporaire de la vitesse d’upload sur [leur] ligne afin de contrôler cet abus de service ».

Cablevision rappelle qu’est stipulé sur les conditions générales d’utilisation l’interdiction aux abonnés de faire tourner un serveur.

Les logiciels ainsi visés sont les suivants :
Aimster, KaZaA, iMesh, Audiogalaxy, eDonkey2000, NeoModus (ndlr : Direct Connect), BearShare, Gnutella, Gnucleus, GTK-Gnutella, LimeWire, Mactella, Morpheus, Phex, Qtella, Shareaza, SwapNut, et XoLoX.

On peut donc déjà s’inquiéter de voir se multiplier l’utilisation de patchs permettant de ne pas uploader sur ces réseaux, tout en gardant un téléchargement normal…

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.