Google va devoir dédommager les propriétaires de la toute première génération de son téléphone Pixel.

Comme tant d’autres avant lui, Google a payé les pots cassés avec son tout premier téléphone, le fameux Pixel. Selon les informations de The Verge partagées le 14 mai 2019, la multinationale va devoir dédommager les propriétaires d’un appareil défectueux à cause d’un recours collectif.

Google devra accepter de payer jusqu’à 500 dollars par Pixel, une somme qui varie en fonction du préjudice subi par l’acquéreur. Au total, la facture va s’élever à 7,25 millions de dollars. Un tribunal doit encore valider la décision.

Un problème avec le micro

Celles et ceux qui ont acquis le premier Pixel ou Pixel XL ont accusé Google d’avoir vendu des téléphones équipés d’un microphone défectueux (bugs pour les appels et lors de l’utilisation de Google Assistant). Le défaut avait été assumé par la firme de Mountain View, qui avait déclaré qu’une petite quantité (1 % tout de même) de Pixel rencontrait un problème au niveau de ce composant. S’il a fait amende honorable en promettant une amélioration des processus de fabrication, le souci a perduré selon plusieurs propriétaires en colère. Voilà pourquoi ils n’ont pas hésité à recourir à une action en justice. 

Les dédommagements sont divisés en quatre catégories :

  • Jusqu’à 500 dollars pour celles et ceux qui ont reçu un deuxième appareil défectueux après en avoir renvoyé un ;
  • Jusqu’à 350 dollars pour celles et ceux qui ont été en possession d’un appareil défectueux ;
  • Remboursement de l’assurance pour celles et ceux qui en avaient pris une ;
  • 20 dollars pour tout le monde, même sans problème rencontré.

Sont concernés : les Pixel et Pixel XL qui ont été assemblés avant le 4 janvier 2017. On rappelle que ces deux modèles ne sont jamais sortis en France.

Partager sur les réseaux sociaux