Un musée dédié à Salvador Dalí proposera bientôt à ses visiteurs de rencontrer l'artiste et de prendre un selfie avec lui. Une prouesse possible grâce à la très décriée technique du deepfake.

Plus de trente ans après sa mort, Salvador Dalí est de retour. Pas en chair et en os bien sûr, mais sur un écran installé le 11 mai prochain au Salvador Dalí Museum (Floride). Cette réplique grandeur nature, créée par l’agence Goodby, Silverstein & Partners (GS&P), se nomme Dalí Lives. Elle reprend à la fois les expressions faciales de l’artiste et son accent si particulier. Quand les visiteurs appuient sur l’unique bouton de la machine, « Dalí » réagit et peut aussi bien leur parler du temps que de reprendre une de ses citations célèbres.

Envie d’un selfie avec Salvador Dalí ? // Source : Youtube/Salvador Dalí Museum

Ce « clone » saisissant existe grâce à la technique du deepfake, qui consiste à simuler les mouvements faciaux d’une personne et de les apposer sur quelqu’un d’autre. Pour faire « revivre » Dalí, l’agence GS&P a eu besoin de « plus de 6 000 images issues d’archives vidéos de ses interviews  » afin qu’une intelligence artificielle apprenne à recréer ses expressions faciales. Un acteur a ensuite joué le personnage, puis un doubleur s’est chargé d’imiter la voix de l’artiste. Le tout a permis de redonner vie à Salvador Dalí dans une vidéo de 45 minutes en tout.

Le Deepfake utilisé à bon escient

Le deepfake est généralement associé à de mauvaises pratiques. Très réalistes, les vidéos créées avec cette technique permettent aussi bien d’intégrer un acteur ou une actrice à une vidéo pornographique que de faire dire n’importe quoi à un politicien. La « résurrection » de Dalí est d’un tout autre genre. De par son objectif éducatif, le projet donne une nouvelle image du deepfake et un aperçu de ses bienfaits. Selon Hank Hine, le directeur du musée, cette pratique offre une nouvelle expérience aux visiteurs : « Ça ajoute une émotion. S’ils le voient (Dalí) comme un être humain, ils comprendront mieux son travail. »

Dalí vous attend en Floride. // Source : Youtube/The Dalí Museum

L’expérience Dalí Lives est permanente, mais malheureusement réservée au Salvador Dalí Museum. Reste à voir si son éventuel succès pourrait populariser la pratique du deepfake dans les musées et provoquer le retour d’artistes dans d’autres pays.

Partager sur les réseaux sociaux