Tinder compte au moins 60 millions d'utilisateurs et utilisatrices à travers le monde, depuis son lancement en 2012. On vous explique pourquoi l'application porte ce nom.

Sur Tinder, mieux vaut maîtriser le vocabulaire. On n’y «  rencontre » pas seulement quelqu’un : on like, on dislike, on superlike, on matche, on parle en DMs. Si vous utilisez l’application de rencontres, vous savez sûrement déjà tout ceci. Mais savez-vous pourquoi Tinder s’appelle Tinder ?

Une application lancée en 2012

Tinder est lancé en 2012 (2013 en France). Il s’agit d’une application pensée spécialement pour les smartphones. Ses co-fondateurs sont trois hommes : Sean Rad, Justin Mateen et Jonathan Badeen.

Le logo Tinder // Source : Logo Tinder / Montage Numerama

Le principe de l’application est simple. On s’inscrit et Tinder nous propose les profils d’autres utilisateurs. Si on en aime un, on fait glisser son écran vers la droite pour le liker. La personne aime aussi notre profil ? C’est un match : on peut alors commencer à discuter par messages privés si on le souhaite.

Lors d’un événement en 2014, Jonathan Badeen a expliqué d’où venait le nom de Tinder, rapportait le Milwaukee Business Journal. L’idée de départ était de trouver un nom en rapport avec l’idée d’une étincelle (celle avec laquelle peuvent débuter des histoires d’amour).

De Matchbox à Tinder

Tinder n’était pas le premier choix. L’application s’est d’abord appelée Matchbox, c’est-à-dire «  boîte d’allumettes » en français. «  On aimait bien cette thématique autour du feu, explique Jonathan Badeen, alors on a cherché dans un dictionnaire des synonymes ». Le mot Tinder est alors apparu. Dans les dictionnaires anglophones, il est défini comme « un matériel sec, inflammable comme le bois ou le papier, utilisé pour faire naître un feu ».

La définition du mot tinder. // Source : Capture d’écran Oxford Dictionnary

Le co-fondateur de Tinder explique que les utilisateurs ont souvent tendance à penser (à tort) qu’il s’agit d’un dérivé de « tender », qui signifie tendresse en français.

Fin 2015, Tinder revendiquait 60 millions d’inscrits. L’application de rencontres n’a pas communiqué sur ce chiffre depuis. On sait simplement, grâce à un livre publié sur le sujet le vendredi 21 mars, qu’on compte chaque jour 45 millions de swipes rien qu’en France, et 2 milliards de matchs quotidiens dans le monde.

Si vous voulez savoir pourquoi Fortnite s’appelle Fortnite ou pourquoi Pokémon s’appelle Pokémon, n’hésitez pas à consulter notre petite rubrique intitulée «  les noms de la tech ».

À lire sur Numerama : Dans les coulisses de Tinder  : une journaliste nous rappelle qu’aucun algorithme n’est neutre

Partager sur les réseaux sociaux