Le web célèbre ses 30 ans le 12 mars 2019. D'où vient son nom, traduit en français par « toile » ? Il fait référence à la manière dont ce système est construit.

L’idée de créer une « toile d’araignée mondiale » a surgi il y a 30 ans. Pourquoi le World Wide Web a-t-il été baptisé ainsi ? Quel est le lien avec une toile d’araignée, auquel ce système est fréquemment comparé ? Alors que le Web entre dans sa quatrième décennie le 12 mars 2019, Numerama vous explique à quoi ce terme de toile se réfère vraiment.

Il y a pile 40 ans, l’informaticien britannique Tim Berners-Lee travaille au Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) de Genève en Suisse depuis 5 ans. Il propose l’idée de créer un système hypertexte qui fonctionne sur Internet. Le projet ne porte pas encore le nom « World Wide Web » mais mentionne déjà la notion d’une « toile » organisée en « connexions multiples dont les interconnexions évoluent avec le temps ».

Tim Berners-Lee. // Source : Flickr/CC/ITU Pictures (photo recadrée)

Une toile de nœuds

Il faut attendre plus d’un an, le 12 novembre 1990, pour que l’expression World Wide Web soit employée. On la retrouve dans un document rédigé conjointement par Tim Berners-Lee et l’ingénieur belge Robert Cailliau, qui vient de s’associer au projet. Ensemble, ils modifient le projet présenté en 1989, désormais intitulé « WorldWideWeb : une proposition pour un projet hypertexte ».

Les inventeurs y parlent d’une « toile de nœuds » (« web of nodes »), qui rappelle celle tissée par une araignée. Selon Tim Berners-Lee et Robert Cailliau, elle présente un avantage par rapport aux plateformes qui leur sont contemporaines : le web n’est ni « une liste ordonnée » ni un « arbre hiérarchique », mais il est une « toile de nœuds d’informations ».

L’image de la toile permet de comprendre comment les hyperliens lient les différentes pages web les unes avec les autres. « Les textes sont liés entre eux de façon à ce que chacun puisse passer d’un concept à l’autre pour trouver l’information recherchée. […] Un petit nombre de liens est suffisant pour aller de n’importe où vers n’importe quel autre endroit avec un nombre réduit de bonds », écrivent Tim Berners-Lee et Robert Cailliau en 1990.

La toile désignait bien à l’origine le web. L’usage démocratisé de ce terme contribue aujourd’hui à rendre la distinction avec Internet délicate, alors que les deux termes ne désignent pas la même chose.

À lire sur Numerama : Pour les 30 ans du web, ne le confondez plus avec Internet

Partager sur les réseaux sociaux