Le passage à l'USB-C ne fera vraisemblablement pas partie du cahier des charges des futurs iPhone. Ni un chargeur plus véloce à la recharge.

L’iPhone va-t-il emboiter le pas des MacBook et de l’iPad Pro en se mettant, enfin, à l’USB-C ? Hélas, cela n’en prend pas le chemin à en croire une indiscrétion partagée par le site japonais Macotakara le 11 février 2019.

Où l’on découvre qu’Apple est bien parti pour conserver, pour au moins une génération encore, le port Lightning sur ses iPhone. Pire, la firme de Cupertino s’en remettrait toujours à son chargeur d’une puissance de 5W, insuffisante pour recharger rapidement son téléphone et pas vraiment en adéquation avec un produit vendu plus de 1 000 euros. À dire vrai, Apple a été plus prompt quand il a fallu éliminer toute trace du port jack.

Une question de coût ?

Si ce choix se confirme lors de la conférence de rentrée d’Apple au mois de septembre prochain, alors il apparaîtra difficile de ne pas y voir un moyen de réduire les coûts. En effet, les chiffres ont été moins positifs qu’escomptés dans le dernier bilan financier. Néanmoins, cette décision ne serait pas pertinente au regard de la clarté de l’offre, qui continuerait de mélanger USB-C et Lightning — avec tout ce que cela implique en termes de multiplicité des câbles et autres adaptateurs.

Le chargeur 5W serait, quant à lui, encore moins justifiable dans le sens où il est dépassé et ne permet pas de vanter la charge ultra rapide. Dans la boite du dernier iPad Pro, on trouve pourtant un chargeur de 12W, plus en phase avec les standards actuels. Pour rester dans les comparaisons, le Huawei Mate 20 Pro est livré avec un chargeur de 40W.

D’aucuns penseront que cette conservation du port Lightning et du chargeur 5W permettra de réduire la grille tarifaire des iPhone. On peut toujours rêver.

À lire sur Numerama : iPhone, iPad Pro  : comment profiter de la charge rapide (et combien ça coûte)

Partager sur les réseaux sociaux