Des ingénieurs du MIT ont développé un robot qui joue au Jenga. Grâce aux informations tactiles qu'il recueille, il parvient à déplacer les blocs de bois sans faire vaciller la tour.

À l’aide de sa pince souple et de sa caméra, ce robot attrape et repose les pièces en bois d’un Jenga avec dextérité. Des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology ont présenté cette invention le 30 janvier 2019 au sein de la revue Science Robotics.

Lentement, le bras de l’appareil parvient à déloger des pièces de la « tour infernale » pour les reposer à son sommet, sans compromettre l’équilibre de l’édifice. Comme l’explique l’institut dans un communiqué, le robot apprend à chaque fois qu’il pousse un nouveau bloc — en fonction de la difficulté qu’il a eu à l’extraire.

Ce robot du MIT sait jouer au Jenga. // Source : MIT (photo recadrée)

« Raisonnement tactile »

Contrairement aux technologies entrainées à jouer aux échecs ou au jeu de go, ce robot amateur de Jenga doit apprendre par l’expérience sensible, en touchant la tour pour savoir quels blocs déplacer, et à quelle vitesse le faire.

À chacun de ses mouvements, « un ordinateur tient compte des informations visuelles et tactiles émises par la caméra et le poignet. » Les chercheurs expliquent s’être inspirés de la façon dont les humains jouent au Jenga, en tenant compte de leurs coups précédents pour estimer si enlever un bloc risque de faire s’écrouler la tour.

« Le raisonnement tactile est omniprésent dans le règne animal, mais il est sous-développé dans la manipulation robotique », relèvent les chercheurs du MIT dans leur article scientifique. Ils ont accompagné leurs travaux d’une vidéo, dans laquelle vous pouvez observer le robot en train de déplacer les blocs de bois sans faire trembler la tour.

Partager sur les réseaux sociaux