Comportements déplacés, différences de traitement, sous-représentation : selon un ancien employé de Facebook, le réseau social ne fait pas suffisamment pour endiguer le racisme dans ses locaux.

Dans un mémo d’adieu de 2 500 mots, un ancien employé a dénoncé les discriminations raciales subies chez Facebook selon lui. Il l’a envoyé à ses collègues, avec pour phrase d’accroche « Facebook a un problème avec les personnes noires », dévoilait Business Insider UK le mardi 27 novembre.

Des comportements racistes sur le campus de Menlo Park

L’ex-employé, qui se prénomme Mark S. Luckie, avait travaillé chez Reddit et Twitter, avant d’intégrer Facebook pour s’occuper des « partenaires stratégiques ». Il accuse Facebook d’avoir mal géré des problèmes de racisme survenus dans l’entreprise. «  La discrimination raciale est réelle », a-t-il assuré.

Mark S. Luckie avait travaillé chez Twitter et Reddit. // Source : Mark S. Luckie

Selon lui, « le désengagement de Facebook à l’égard des personnes noires reflète la marginalisation des employés noirs ». « Trop d’employés noirs peuvent raconter comment ils ont été accostés avec agressivité par les équipes chargées de la sécurité du campus, plus de fois que nécessaire », témoigne-t-il par exemple.

Au MPK, le siège social de Menlo Park, Mark S. Luckie se souvient d’une collègue qui, lorsqu’elle le croisait, se mettait subitement à mettre sa main dans sa poche pour protéger son portefeuille. Il raconte aussi que certains comportements considérés comme « hostiles » lorsque des employés noirs les adoptaient étaient jugés normaux pour des employés blancs. Les premiers ne pouvaient guère se faire entendre sans risquer de «  compromettre [leurs] relations professionnelles et [leurs] carrières », témoigne l’ex-employé.

Seuls 4 % des employés sont noirs chez Facebook

Mark S. Luckie critique aussi la claire sous-représentation de personnes noires dans les locaux. D’après le rapport sur la diversité publié par Facebook cette année 2018, elles ne représentent que 4 % des employés, et 1 % des employés ayant des rôles techniques. 2 % des dirigeants seniors sont noirs. « Dans certains bâtiments, ajoute Mark S. Luckie, il a plus de posters « Black Lives Matter » que de personnes noires. Facebook ne peut pas déclarer qu’il connecte les communautés si les communautés ne sont pas représentées de manière proportionnée dans ses équipes. »

Dans un communiqué envoyé par email à Business Insider, Anthony Harrison, un porte-parole de Facebook, a indiqué : « ces dernières années, nous travaillons à accroître la diversité parmi ceux qui construisent nos produits et sont au service des gens qui utilisent [Facebook] à travers le monde. [Ceci] est l’un des moteurs principaux de notre capacité à réussir. »

« Nous voulons soutenir complètement tous nos employés lorsque des problèmes nous sont rapportés et lorsque de petits changements de comportements pourraient améliorer les choses, poursuit-il dans le mail. Nous allons continuer à faire tout ce que nous pouvons pour être une entreprise vraiment inclusive. »

À lire sur Numerama : Facebook s’améliore en matière de diversité même s’il y a encore du chemin à faire

Partager sur les réseaux sociaux